Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 22:50

  Apollo-11---Eagle-landing---Juillet-1969-GPN-2000-001210.jpg21 juillet 1969, Apollo 11 : le module lunaire Eagle se prépare à alunir. A bord,Neil A. Armstrong
et Buzz Aldrin, pilote du module lunaire. Sous les pieds du LM, les sondes destinées à détecter
le contact avec la surface de la Lune. Photographie prise par Michael Collins depuis le module
de commande. Crédit image NASA

 

45 ans, est-ce que cela se fête ?

Cela vous est déjà arrivé d'oublier un anniversaire ? J'ai failli oublier le 21 juillet ...

On fête les anniversaires tous les ans mais certains jalons sont plus emblématiques : les dizaines rondes, 20, 40, 50 ou 80 ans, par exemple…

Pour les passionnés d’espace, quelques dates importantes sont fêtées chaque année :

Le 4 octobre (anniversaire du lancement de Spoutnik), le 12 avril (anniversaire du vol de Gagarine), le 26 novembre (anniversaire du lancement d’Astérix), le 24 décembre (premier lancement d’une fusée Ariane) et bien sûr… le 21 juillet : l’anniversaire des premiers pas sur la Lune.

Pour être précis, à cause du décalage horaire, les américains le fêtent le 20 juillet : c’est à 20h56'20'' CDT (le fuseau horaire de Houston) que Neil Armstrong pose le pied sur la Lune. Il est 2h56'20'' UTC ou 3h56'20'' en France : l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ou se couchent très tard pour regarder la TV...

A titre personnel, pour une raison familiale, il est très important que je me souvienne également du 24 juillet. J’ai un truc mnémotechnique infaillible pour cela : Le 24 juillet, c’est la date anniversaire de l’amerrissage de la capsule de la mission Apollo 11.

 

Les fils d’Apollo et les filles d’Ariane

Pour des nombreux jeunes de ma génération, les exploits de la conquête spatiale ont été un déclencheur. Certains sont restés des passionnés, souvent très avertis, d'autres ont eu la chance de travailler dans le spatial, directement ou à travers des actions de vulgarisation et de culture scientifique et technique, par exemple avec l'association ANSTJ (Association Nationale Sciences Techniques Jeunesse, devenue Planète Sciences en 2002. De près ou de loin, tous ont finalement participé à cette grande aventure humaine.

 

Apollo-11---Les-filles-d-Ariane---ANSTJ.jpg

Une des couvertures de la revue "Les filles d'Ariane", le bulletin de liaison des clubs minifusée de l'ANSTJ.
Le n°7 est paru au moment des 15 ans de la mission Apollo 11. Dans le même numéro, un article
sur la loi de Murphy ou LEM pour loi de l'emmerdement maximum. Pour lire la collection complète,
contacter Planète Sciences

 

Voici par exemple quelques adresses de sites, de blogs ou de forums tenus par des amis passionnés d'espace qui préfèreraient certainement remplacer les jours fériés du 1er mai ou du 14 juillet par le 12 avril et le 21 juillet. Lisez les pages d'intro ou les "à propos" : tous les auteurs évoquent une passion dès l'enfance...

 

Walking on the Moon

NASA, histoire de la conquête spatiale, medias : vous allez trouver sur le web de nombreux articles très bien documentés sur les missions Apollo. J’ai de mon côté écrit un petit texte au moment de la disparition de Neil Armstrong.

Pour ce quarante-cinquième anniversaire, j’ai choisi pour ma part de rendre hommage à tous les astronautes américains qui ont précédé Neil Armstrong, en participant à la conquête de l’orbite de la Terre puis à celle de la Lune.

Une histoire dont la partie visible, les lancements et les vols, s’étale sur une durée assez courte entre mai 1961 et juillet 1969 et qui donne l’impression, dans un premier temps, que les américains ne parviendront pas à rattraper les russes dans la course à la Lune. Au final, les quatre tentatives de lancement de la fusée lunaire russe N1, sans cosmonautes à bord, entre février 1969 et novembre 1972 sont des échecs.

 

Rocket to the Moon

Jetons donc un petit coup d’œil dans le rétroviseur avec les équipages des programmes Mercury, Gemini et Apollo. La partie visible de l'iceberg d'une grande aventure humaine avec, dans les coulisses, des milliers de personnes, ouvriers, techniciens, ingénieurs, journalistes, qui ont consacré tous leurs efforts à faire aboutir ces projets et à les faire connaître au grand public.

 

Les premiers pas avec Mercury : du saut de puce (sans puces) à la première orbite

Lancé en 1958 dès la création de la NASA et après le lancement du satellite Spoutnik, c’est le premier programme américain de vols habités. Les premiers pas, en quelque sorte, sans marcher...

En 1959, sept astronautes sont recrutés. Seulement six voleront : Donald K. « Deke » Slayton est interdit de vol après la découverte d’un problème de rythme cardiaque. Responsable de l'affectation des astronautes entre 1963 et 1972 pour les missions Gemini et Apollo, Il volera finalement une fois en pour la mission ASTP (Apollo-Soyouz Test Project) en juillet 1975.

Quelques-uns des noms des missions Mercury rappellent que c’est bien la période de la guerre froide : Freedom 7, Liberty Bell 7, Friendship 7, Aurora 7, Sigma 7, Faith 7.

 

Mission Equipage Date de
lancement
Durée totale
du vol
Commentaires et résultats
Mercury-MR Alan Shepard 5 mai 1961 15'22'' Vol suborbital
Mercury-MR Virgil Grissom 21juillet 1961 15'37' Vol suborbital
Mercury-MA-6 John Glenn 20 février 1962 4h55'23'' 3 révolutions en orbite
Mercury-MA-7 Scott Carpenter 24 mai 1962 4h56'05' 3 révolutions en orbite
Mercury-MA-8 Walter Schirra 3 octobre 1962 9h13'11'' 6 révolutions en orbite
Mercury-MA-9 Gordon Cooper 15 mai 1963 34h19'49'' 23 révolutions en orbite

 

Happy birthday, John !

John Glenn, le premier américain à boucler un tour d'orbite, a fêté son 93ème anniversaire le 18 juillet 2014.

Evidemment, à voir ou à lire absolument : "The right stuff" (l'étoffe des héros), le film de Philip Kaufman tiré du livre de Tom Wolfe, avec Ed Harris dans le rôle de John Glenn.

 

NASA---Mercury---Liberty-Bell-7---Grissom-Recovery---GPN-20.jpgEchec de la tentative de récupération de la capsule Mercury Liberty Bell 7. L'ouverture prématurée de l'écoutille a fait rentrer beaucoup d'eau de mer dans le vaisseau spatial ramenant Gus Grissom.
L'hélicoptère des Marines doit lâcher la capsule trop lourde, qui tombera au fond de l'eau.
On distingue la tête de Grissom qui a du mal à nager : sa combinaison de vol est également
remplie d'eau. La capsule Mercury sera finalement récupérée en le 20 juillet 1999 à
environ 5000 mètres de profondeur. Crédit image : NASA

 

Gemini : les grandes manœuvres sur l’orbite

Avec un vaisseau bi-place manoeuvrable, les missions Gemini préparèrent les vols Apollo : elles ont permis de mettre au point les techniques de rendez-vous spatial et d'amarrage, de réaliser des vols de longue durée. Les missions Gemini-1 et Gemini-2 sont des vols inhabités.

 

Mission

Equipage

Date de
lancement

Durée totale
du vol

Faits marquants

Gemini-3

Virgil Grissom
John Young

23 mars 1965

4h52'31''
3 révolutions

Test de la cabine et premiers changements d'orbite

Gemini-4

James Mc Divitt
Edward White

3 juin 1965

97h56'12''
66 révolutions

Sortie extravéhiculaire de White

Gemini-5

Gordon Cooper
Charles Conrad

21 août 1965

190h55'14''
127 révolutions

Vol orbital de 8 jours

Gemini-7

Frank Borman
James Lovell

4 décembre 1965

330h35'01''
219 révolutions 

Vol orbital de 14 jours. Préparation du rendez-vous avec Gemini-6

Gemini-6

Walter Schirra
Thomas Stafford

15 décembre 1965

25h51'24''
17 révolutions

Premier rendez-vous américain (avec Gemini-7)

Gemini-8

Neil Armstrong
David Scott

16 mars 1966

10h41'26''
7 révolutions

Première jonction dans l'espace avec une fusée cible Agena

Gemini-9

Thomas Stafford
Eugene Cernan

3 juin 1966

72h20'50''
48 révolutions

Sortie extravéhiculaire d'Eugene Cernan pendant plus de deux heures

Gemini-10

John Young
Michael Collins

18 juillet 1966

70h46'39'
46 révolutions

Deux sorties EVA de Michael Collins. Rendez-vous réussi avec une cible Agena.

Gemini-11

Charles Conrad
Richard Gordon

12 septembre 1966

71h17'08''
47 révolutions

Deux sorties EVA de Richard Gordon. Rendez-vous réussi avec une fusée Agena.

Gemini-12

James Lovell
Edwin Aldrin

11 novembre 1966

94h34'31''
62 révolutions

Trois sorties EVA d'Edwin Aldrin pour une durée total de 5h37.

 

Vous noterez qu'il n'y a pas de mission en octobre : même s'ils veulent rattraper les soviétiques, les américains ne font pas de révolution en octobre...

La maîtrise des rendez-vous et des manoeuvres en orbite, au coeur du programme Gemini, est indispensable à la réussite des mission Apollo : le "train lunaire" (module de commande, module lunaire) est assemblé en orbite terrestre.

 

NASA---Ed-White---Sortie-dans-l-espace---GPN-2000--copie-1.jpg3 juin 1965 : Edward H. White est le premier américain à effectuer une sortie dans l'espace.
Il restera 23 minutes en apesanteur à l'extérieur de Gemini-4. La visière dorée de son casque
le protège des rayons ultraviolets du soleil. Crédit image : NASA

 

Le programme Apollo : la route est longue

Un mythe qui tombe : Paulo n’y est pour rien… En réalité, c’était plutôt le programme à John F. Kennedy, à Werner Von Braun et à plusieurs centaines de milliers de personnes qui ont permis à Neil Armstrong et 11 autres astronautes américains à marcher à la surface de la Lune entre juillet 1969 et décembre 1972

Six missions Apollo ont donc déposé au total douze hommes à la surface de la Lune : Apollo 11, Apollo 12, Apollo 14, Apollo 15, Apollo 16 et Apollo 17.

 

Apollo-11---New-York---GPN-2002-000034.jpgL'équipage d'Apollo 11 accueilli à New York au retour de la mission. Crédit image : NASA

 

Apollo 13, comme son nom l’indique, a dû faire demi-tour et la mission est restée plus célèbre que d’autres missions Apollo en tant que première opération de sauvetage dans l’espace. Si vous n’avez pas encore vu le film « Apollo 13 » de Ron Howard, avec notamment Tom Hanks (dans le rôle de l’astronaute James Lovell), Kevin Bacon (l’astronaute Jack Swigert), Bill Paxton (l’astronaute Fred Haise) et, visiblement passionné d'espace, Ed Harris (Eugene Kranz , le directeur de vol), vous avez raté quelque chose...

La dernière mission est Apollo 17 : Eugène Cerdan et Harrison Schmitt, un géologue civil, sont à ce jour les deux derniers êtres humains à avoir foulé le sol lunaire.

Dans le tableau suivant, les noms en italique sont ceux des astronautes qui ont marché sur la Lune.

 

Mission

Equipage

Date de
lancement

Durée totale
du vol

Faits marquants

Apollo 7

Walter M. Schirra
Donn Eisele
Walter Cunningham

11 octobre 1968

260h09'

1ère mission Apollo habitée. Mise en orbite terrestre basse

Apollo 8

Frank Borman
Jim Lovell
William A. Anders

21 décembre 1968

147h01'

Noël en orbite autour de
la Lune (10 révolutions)
et lever de Terre

Apollo 9

James McDivitt
David Scott
Russell Schweickart

3 mars 1969

214h01'

Mise sur orbite terrestre basse. Premier essai en vol du module lunaire. Sortie dans l’espace de 67 minutes de Schweickart.

Apollo 10

ThomasStafford
Eugene Cernan
John Young 

18 mai 1969

192h03'

Répétition alunissage : le module lunaire s’est approché à 15 km de la surface de la Lune. Frustrant !

Apollo 11

Neil Armstrong
Michael Collins
Edwin Aldrin 

16 juillet 1969

195h19'

Premiers pas sur la lune. 22 kg d'échantillons collectés.

Apollo 12

Charles Conrad
Richard Gordon
Alan Bean

14 novembre 1969

244h36'

Deux sorties de près de 4 heures chacune et 34 kilos d'échantillons prélevés.

Apollo 13

James Lovell
John Swigert
Fred Haise 

11 avril 1970

142h55'

Mission avortée : explosion d'un réservoir d'oxygène du module de service à 33000 km de la Terre.

Apollo 14

Alan Shepard
Stuart Roosa
Edgar Mitchell

31 janvier 1971

216h02'

Deux sorties de près de 5 heures chacune et 43 kilos d'échantillons prélevés.

Apollo 15

David Scott
Alfred Worden
James Irwin

26 juillet 1961

295h12'

Trois sorties pour une durée totale de 18h30 et collecte de 77 kg de roches lunaires

Apollo 16

John Young
Thomas Mattingly
Charles Duke

16 avril 1972

265h51m

Trois sorties pour une durée totale de plus de 20 et collecte de 96 kg de roches lunaires

Apollo 17

Eugene Cernan
Ronald Evans
Harrison Schmitt

7 décembre 1972

301h52'

1ère participation d'un scientifique. Trois sorties pour une durée totale de plus de 22 et collecte de 110 kg de roches lunaires

 

Mr Bean sur la Lune

Si mes calculs sont bons, avant les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, 22 autres américains avaient pris le chemin de l'espace. Plusieurs ont volé deux fois avant Apollo et quelques veinards ont eu droit à trois décollages : Lovell (puis un quatrième avec Apollo 13 malgré les petis ennuis de voyage...), Stafford et Young.

Au total, à la fin du programme Apollo, 34 américains avaient été dans l'espace.

 

Le drame d’Apollo 1 et les vols de qualification

L'accident du vol Apollo 13 est une histoire qui se termine bien. On ne peut pas en dire autant d'Apollo 1. Le 27 janvier 1967, l'incendie d'un vaisseau spatial Apollo (initialement nommé AS-204) pendant des essais au sol entraîne la mort des 3 membres de l'équipage : Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee ne parviennent pas à ouvrir l'écoutille dont le mécanisme est trop complexe et trouvent la mort. Ce drame entraîne un retard de près de deux ans dans le calendrier du programme Apollo.

Dramatique ironie du sort : Virgil « Gus » Grissom avait failli se noyer au moment de l'amerrissage de la capsule Mercury-4, également à cause d'une écoutille défectueuse.

 

Saturn : ça tourne rond...

La mise au point de la gigantesque fusée Saturn V mériterait plusieurs articles : les vols de la fusée Saturn IB sont destinées à mettre au point le troisième étage cryogénique de Saturn. Entre février et août 1966, trois vols AS-201, AS-202 et AS-203 (rebaptisés officieusement a posteriori Apollo 1a, Apollo 2 et Apollo 3) sont effectués pour qualifier cet étage.

En novembre 1967 et avril 1968, la fusée Saturn 5 complète effectue 2 vols d'essais : ce sont les missions Apollo 4 et Apollo 6. Et Apollo 5 ? Elle décolle, sans équipage, le 22 janvier 1968 : un étage Saturn IB embarquant le module lunaire.

 

En savoir plus :

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...