Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 15:52

A priori, je n’étais pas convaincu par l’idée d’une émission de divertissement associant des spationautes et des acteurs ou des chanteurs. Ce n’est pas avec Michel Drucker que je rêve de partir dans l’espace…

Mardi 27 mars, j’ai quand même passé la soirée devant la TV et j’ai été impressionné par la qualité de l’émission enregistré sur le site d’Astrium des Mureaux. Ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’au fil des reportages et des interviews, Michel Drucker et ses invités sont parvenus à expliquer de manière à la fois simple et rigoureuse le fonctionnement de la fusée Ariane, les préparatifs d’un lancement à Kourou, la mise en orbite d’un satellite, la vie dans la station spatiale internationale, le rôle des satellites pour la défense, l’entraînement au centre des astronautes européens, etc.

 

  Une nuit dans l'espace - ESA

Michel Drucker et ses invités sur le plateau de l’émission « Une nuit dans l’espace », enregistrée
dans le hall d’intégration Ariane 5 du site Astrium des Mureaux. Crédit image :
ESA - P. Sebirot, 2012

 

On était à mon avis dans la catégorie des très bonnes émissions de vulgarisation. Par exemple, la visite du Centre Spatial Guyanais commentée par Michel Drucker, avec quelques chiffres et des analogies pour fixer les idées et des questions-réponses était à un modèle de clarté et de pédagogie. Rien à dire : on reconnaît la patte d’un professionnel.

Les artistes qui intervenaient dans les interviews (Shy’m, Christophe Willem, Mathieu Kassovitz, etc.) semblaient réellement passionnés. Cela donne envie de remonter dans l’Airbus Zéro G !

Pour célébrer un peu en avance l'anniversaire du premier vol de Youri Gagarine le 12 avril 1961, l’émission mettait évidemment l’accent sur les vols habités. Michel Drucker était entouré d’une impressionnante brochette d’astronautes, avec les neuf français qui ont eu la chance d’aller dans l’espace (Jean-Loup Chrétien, Patrick Baudry, Michel Tognini, Jean-Pierre Haigneré, Jean-François Clervoy, Claudie Haigneré, Jean-Jacques Favier, Léopold Eyharts et Philippe Perrin), le petit dernier recruté par l’ESA, Thomas Pesquet, l’italienne Samantha Cristoforetti et, pour une conversation à 28000 km/h, André Kuipers, en impesanteur à bord de la station spatiale internationale.

L’homme dans l’espace, c’était aussi l’hommage rendu à ceux qui restent sur Terre et qui, par leur métier, leur passion ou leur professionnalisme, permettent de réussir les missions spatiales les plus ambitieuses. A côté des astronautes, l’émission a eu le mérite de présenter quelques métiers de l’espace et les hommes et les femmes qui les exerçaient.

Philippe Perrin a finalement souligné la similitude entre un vaisseau spatial habité isolé dans l’espace avec des ressources limitées (eau, air, carburant) et notre planète, en orbite autour du soleil. Aller dans l’espace, c’est également pour observer la Terre, prendre conscience de notre action globale sur notre environnement.

Si vous n'avez pas vu l'émission, elle est en ligne sur le site pluzz.fr : la déception de la soirée, c'est la relative mauvaise audience de l'émission avec 1,8 millions de téléspectateurs et 7,4% de part de marché, loin derrière Docteur House et ses 7,8 millions de téléspectateurs (source : Médiamétrie).

 

ESA---ISS---Kuipers---France---Bretagne---Espagne--copie-1.jpg

L’espace, c’est renversant : une image nocturne prise par André Kuipers à bord de l’ISS.
De gauche à droite, Paris, le cotentin, la Bretagne, l'Espagne et le portugal Crédit image : ESA/NASA.

 

Après être passé à la TV, André Kuipers repasse à l’ATV

Arrimage ou amarrage ? Cela rime quand ça s’arrime… Après Jules Vernes et Johannes Kepler, l’ATV Edoardo Amaldi est le troisième ATV : pas encore marre quand ça s’amarre…

Lancé le 23 mars par Ariane 5 ES, c’est dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 mars que le vaisseau européen de ravitaillement de l’ISS doit s’amarrer à la station spatiale. Le cargo Edoardo Amaldi amène 4395 kg de fluides (carburant, eau et gaz) et 2201 kg de fret (nourriture, équipement, effets personnels pour l’équipage)

André Kuipers et son coéquipier russe Oleg Kononenko superviseront depuis le module russe Zvezda les ultimes manœuvres d’approche et le « docking » final de l’ATV, prévu nominalement à 00h33 heure de Paris (22h33 UTC après le passage récent à l’heure d’été). Une page du blog ATV de l’ESA présente la chronologie détaillée.

 

atv rdv docking profileTrajectoire de l'ATV pour son rendez-vous avec la station spatiale internationale. Crédit image : ESA


Le CNES organise une vidéotransmission (accessible à partir de 23h54 heure de paris sur cette page). Les événements seront également commentés pas à pas sur Twitter grâce à une cinquantaine d’internautes internationaux invités par le CNES et l'ESA au centre de contrôle, ATV-CC, au centre spatial de Toulouse. Ce « tweetup » aura débuté, sur place, aux alentours de 18h30 par des rencontres avec les spécialistes de la mission ATV.

 

En savoir plus :

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...