Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 00:18

Ciel en Fête ? c’était le week-end dernier à la Cité de l’espace à Toulouse.

Affiche---Ciel-En-fete-2011.jpg

Pour le grand public, les astronomes amateurs et les professionnels, des activités et animations variées : spectacles et animations, ateliers pratiques et ludiques, salon professionnel, conférences, tables rondes, séances de Planétarium, observations du ciel,… Après une première expérience réussie en 2009 au moment de l’année mondiale de l’astronomie, les associations organisatrices ont remis cela en 2011

L’opération est organisée par l’association RAMIP, Rencontres Astronomie et Espace en Midi-Pyrénées, un collectif d’acteurs de la culture scientifique et technique, au sein duquel Planète Sciences Midi-Pyrénées joue un rôle très actif.

Tous les deux ans, un rendez-vous incontournable pour les amateurs d’astronomie

Les ingrédients qui ont fait le succès de la première édition de Ciel en Fête sont toujours là :

  • des conférences sur des thématiques astronomiques d’actualité (exploration planétaire, univers froid et lointain, soleil, exo-planètes),
  • des animations tout public pour faire de Ciel en Fête une occasion de sortie en famille,
  • des stands de présentation de matériel astronomique,
  • des expositions, avec en vedette en 2011, la présentation de Planck,
  • sans oublier la grande soirée d’observation sur la place du Capitole avec extinction des éclairages publics.


Fédérer les acteurs du domaine, Initier et sensibiliser le jeune public aux sciences et à l’observation du ciel, Promouvoir notre région et ses savoir-faire dans le domaine de l’astronomie et de l’espace : trois objectifs complémentaires

L’objectif de Ciel en Fête est d’abord de faire travailler ensemble les associations et les porteurs de projets, pour proposer une grande variété d’activités et d’événements, destiné à tout type de public.

Les animations et activités proposées sont un moyen privilégié pour attirer et intéresser le jeune public.

L’organisation d’un tel évènement contribue enfin à renforcer la place de Midi-Pyrénées, comme région d’excellence dans les domaines de l’astronomie et de l‘espace, en France et à l’étranger.

L'opération Ciel en Fête est organisée avec le soutien de la Cité de l'espace, de la ville de Toulouse, de la région Midi-Pyrénées, de l'IRAP, du CNES et d'Astrium.

 

Ciel-en-Fete---Planete-Sciences---Construis-ton-satellite.jpgToujours beaucoup de succès pour l’atelier « Construis ton satellite » proposé par Planète Sciences Midi-Pyrénées. Une maquette très facile à construire par les plus jeunes mais surtout l’occasion de
se poser des questions sur les missions et l’anatomie d’un satellite. Crédit image : Gédéon.

 

Ciel-en-Fete---Planete-Sciences---materiel-astronomie.jpgPour les passionnés d’astronomie, beaucoup de matériel à découvrir et essayer.
Crédit image : Gédéon.

 

Planck, à la recherche du rayonnement qui se planque…

Trouver un rayonnement invisible, émis dans le domaine infrarouge et millimétrique essentiellement, baigne le cosmos entier dans une « douce chaleur » de… -270,42 °C, soit 2,73 degrés seulement au-dessus du zéro absolu (-273,15 degrés Celsius, soit 0 K) : telle est la mission de Planck.

Il s’agit pour les astronomes européens d’étudier l’origine de l’Univers, de reconstituer son histoire, au plus loin qu’il est possible d’observer, c’est à dire à près de 13,7 milliards d’années dans le passé… En remontant suffisamment tôt dans l’histoire du cosmos, il est possible de l’observer lorsqu’il était encore dense et chaud : le ciel actuel garde la trace de ce passé brûlant, sous la forme d’un très faible rayonnement, dit cosmologique, appelé aussi « rayonnement fossile ».

 

En juillet 2010, une première carte du ciel vu par Planck

 

PLANCK_FSM_03_Black.jpgLa première carte complète du ciel produite par le télescope spatial Planck.
Crédit image : Agence Spatiale Européenne (ESA) - Consortium LFI et HFI

 

Quelques explications au sujet ? Le disque de notre galaxie s’étire au centre de l’image. Très spectaculaires, les filaments de poussière froide présents au-dessus et en dessous de la voie lactée : Planck a détecté de nombreuses zones où des étoiles sont sur le point de naître ou entament leur cycle de développement.

L’arrière-plan moucheté, en haut et en bas de l’image, correspond au rayonnement du fond cosmologique hyperfréquence (CMBR), la plus ancienne lumière émise par l’Univers, issue du Big Bang, la grande explosion d’où notre Univers a émergé il y a 13,7 milliards d’années.

Alors que la Voie lactée montre à quoi ressemble notre Univers proche à l’heure actuelle, les hyperfréquences sont les témoins de sa création, avant que n’existent les étoiles ou les galaxies. Les différentes couleurs correspondent à d’infimes différences de température et de densité de matière dans le ciel. Pour une raison ou pour une autre, ces petites irrégularités se sont transformées en régions plus denses qui ont donné les galaxies que nous connaissons aujourd’hui.

 

Planck, en résumé : l’observatoire microonde du ciel profond

  • Projet de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), nommé en hommage au physicien allemand Max Planck (1858-1947), prix Nobel, qui faisait preuve d’une grande constante… En 1899, il a expliqué la façon dont un corps à l’équilibre thermique émet un rayonnement.
  • Lancement : le 14 mai 2009 par une fusée Ariane 5 depuis Kourou. A bord se trouvait également Herschel, le télescope spatial infrarouge de l’ESA.
  • Position : à 1,5 million de kilomètres de la Terre, dans la direction opposée au soleil, en orbite autour du second point de Lagrange (L2). L’orbite suit une courbe de Lissajous.
  • Masse au lancement : environ 1,9 tonne.
  • Dimensions : 4,2 mètres de hauteur et 4,2 mètres de diamètre.
  • Instruments et télescope : un télescope présentant une ouverture de 1,5 mètre, concentrant les émissions radio du ciel sur deux détecteurs, un à basse fréquence, un autre à haute fréquence. Ensemble, ils mesurent la température du CMB et détectent les régions plus chaudes ou plus froides. Un système de refroidissement cryogénique maintient les détecteurs à une température proche du zéro absolu (Planck est plus froid que le vide spatial !)
  • Bandes spectrales : les instruments de Planck couvrent le spectre des microondes à l’infrarouge liontain (de 0,35mm à 1 cm de longueur d’onde en 9 bandes).
  • Durée de vie : 4 cartographies de l’ensemble du ciel jusqu’en novembre 2011 puis encore une année d’exploitation de l’instrument à basse fréquence.
  • Planck est la troisième mission de ce type, après les projets américains COBE (1992) et WMAP (2003).

 

HighresolutionPlanckFrontView.jpgVue d'artiste de Planck en orbite. Crédit image : Agence Spatiale Européenne


En savoir plus :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...