Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 22:07

Le 13 mars 2008, le satellite allemand Terrasar-X a "survolé" la station spatiale internationale et a pris cette image à  une distance de 195 kilomètres (et à une vitesse relative de près de 35000 kilomètres par heures !)

iss_radarbild_HiRes.jpg

Crédit Image : DLR (German Aerospace Center) - La station ISS vue par le satellite allemand Terrasar-X

La configuration orbitale qui permet ce genre de prise de vue se produit 10 à 11 fois par mois. Il suffit de comparer les orbites des deux satellites... sans se tromper dans les calculs. Comme les orbites sont à des altitudes très différentes, il n'y a aucun risque de collision.

Lancée le 11 mars, La navette spatiale Endeavour vient de s'arrimer quelques heures plus tôt à la station spatiale avec le module logistique japonais dans sa soute. La station a déjà sa dimension internationale, avec les modules américains russe et le laboratoire européen Columbus. Le panneau solaire géant est presque entièrement déployé, avec 6 des 8 éléments en position. Le spationaute français Léopold Eyharts effectue à ce moment un séjour de 48 jours dans l'ISS. Endeavour-Mars2008.jpg

Cette image illustre parfaitement ce que "voit" un satellite radar. Contrairement aux satellites optiques, il ne voit pas directement "les couleurs des surfaces" : le signal hyperfréquence émis par le radar est fortement réfléchi par les bords et les angles ou les coins des objets observés. Par contre, les surfaces lisses, sauf quand elles sont orientées de manière particulière vers l'antenne de réception ont plutôt tendance à dévier l'énergie (un peu comme un miroir mal orienté dans lequel on ne se voit pas).

C'est la raison pour laquelle, l'image radar de l'ISS ressemble à un nuage de points brillants matérialisant les contours de la station.

L'image a une résolution d'environ un mètre. Le X de Terrasar-X ne signifie pas rayon X : la station et ses occupants n'ont pas été passés aux rayon X. X signifie ici que le radar de Terrasar-X fonctionne dans la bande X à une fréquence de 9,65 GHz (la résolution est meilleure quand la fréquence augmente).

Le satellite Terrasar-X, lancé en juin 2007, est le premier satellite allemand réalisé sous la forme d'un partenariat public-privé entre le DLR et Astrium. Il a été construit par Astrium. L'exploitation commerciale des images est assurée par Infoterra GmbH. Le DLR a la responsabilité des applications scientifiques.

Repost 0

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...