Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 18:15

Toutes les tentatives de BP pour arrêter ou réduire la fuite d’hydrocarbures dans le golfe du Mexique ont échoué et les problèmes continuent !

Mercredi 2 juin, un responsable des garde-côtes américains a annoncé qu’une scie en diamant chargée de sectionner un morceau d'oléoduc s’était bloquée. L’installation d’une valve de récupération du pétrole est actuellement impossible. Fait aggravant : les opérations de découpe augmentent temporairement la fuite de pétrole.

Le ministre de la justice a promis de poursuivre toute personne ou entité qui serait convaincue d'avoir enfreint la loi. Cette menace pourrait concerner directement BP et ses sous-traitants (Transocean, Halliburton, etc.) Le président Barack Obama a promis le même jour de faire comparaître les responsables devant la justice :

« We have an obligation to investigate what went wrong and to determine what reforms are needed so that we never have to experience a crisis like this again. If the laws on our books are insufficient to prevent such a spill, the laws must change. If oversight was inadequate to enforce these laws, oversight has to be reformed. If our laws were broken, leading to this death and destruction, my solemn pledge is that we will bring those responsible to justice on behalf of the victims of this catastrophe and the people of the Gulf region.”

L’enquête en cours a déjà mis en évidence des nombreux éléments sur les éventuelles erreurs ou négligences commises avant l’explosion.

Le 20 avril 2010, l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon a causé la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis. Les deux images ci-dessous ont été acquises dans les jours qui ont suivi l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon, respectivement par les satellites Spot 5 et Quickbird. Dans ce cas précis, la couverture du satellite Spot 5, opéré par Spot Image, permet d’obtenir une vue d’ensemble détaillée de la situation. C’est ce compromis judicieux entre la résolution et la fauchée qui fait le succès actuel de la famille des satellites Spot.

Spot 5-Louisiane-25-04-2010

Image acquise par le satellite Spot 5 le 25 avril 2010
(Copyright CNES – Distribution Spot Image)

us gulfofmexico cleanupplane april26 2010 dg

Image acquise par le satellite Quickbird le 26 avril 2010. Noter le petit avion visible sur l’image
(Crédit image : Digital Globe)

Le 2 juin, le pétrole jaillissait toujours à flots, à un rythme estimé entre 2 millions et trois millions de litres par jour (soit 12000 à 19000 barils par jour), selon un groupe d’experts dirigé par l’USGS.  Un peu plus que le premier chiffre de 1000 barils par jour cité en avril par BP !

Pour mémoire, on estime que le naufrage du Prestige a entraîné le déversement de 64.000 tonnes de fioul lourd, d’une densité proche de celle de l’eau.


Carte-impact-SCAT-02-06-2010.jpg

Une carte d'impact établie le 2 juin 2010 par les équipes SCAT (évaluation d'impact sur la côte)
(source :
site du « commandement unifié » de la Deepwater Horizon Response)

 

Sources utilisées :

 

En savoir plus :

  • D’autres articles sur ce blog à propos de la marée noire du Golfe du Mexique, publiés le 28 avril, le 29 avril , le 30 avril et le 3 mai.
  • La page de ce blog sur les satellites Spot.
  • Le site de Spot image, opérateur des satellites Spot
  • Le site de Digital Globe, opérateur du satellite Quickbird.
  • De nombreux autres sites d’organismes américains ont créé des pages spéciales sur leur site Internet, souvent sous l’intitulé « Deepwater Horizon Response » (NOAA, USGS, EPA). En anglais évidemment… Voir notamment le site du « commandement unifié ».

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques :

  • Travail en classe sur les marées noires et leurs conséquences. Voir notamment le site marees-noires.
  • Travail sur les systèmes d’unités de mesure. Dans le domaines du pétrole, on parle beaucoup de barils, de gallons. Et notre bon vieux système métrique ? Une bonne occasion d’utiliser l’actualité pour reparler avec les élèves des unités de mesure : litres, tonnes, densité, etc. Exemple d’exercice trouvé sur le web : « Aux États Unis l’essence est vendue au gallon (1 gallon = 3,785 litres). Un baril d’essence contient 42 gallons. Le camion citerne de Paul a une cuve de 2 000 litres. Paul craint qu’en achetant 10 barils d’essence sa citerne déborde ». BP travaille avec d’autres ordres de grandeur… Voir par exemple le glossaire pétrole sur le site de la documentation française ou, surtout, le site vraiment génial de Thierry Thomasset pour tout savoir sur les unités de mesure (mention spéciale du jury du prix Roberval en 2007).
Repost 0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 23:00

Depuis le début du mois de mai, l’est de l’Europe est soumis à des pluies intenses. Ces précipitations sont à l’origine de plusieurs inondations et c’est en Pologne que la situation a été la plus critique depuis mi-mai, avec des crues record dans les bassins de la Vistule et de l’Oder. 15 personnes sont décédées.

Le service GMES SAFER de réponse aux situations d’urgence a été activé le 19 mai 2010 au matin par les pompiers et équipes de protection civile pour fournir des cartes et des images satellites des zones inondées.

Il s’agit de la 38ème activation de SAFER depuis le démarrage du service en avril 2009. SAFER est un projet GMES lancé par la Commission Européenne. Les opérations sont coordonnées par Spot Infoterra, qui assure un service d’astreinte 24 heures  sur 24 et 7 jours sur 7. Pour cette activation, les cartes sont produites par le SERTIT. L’acquisition et la fourniture des images satellites sont coordonnées par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) qui fait appel aux satellites Spot, Terrasar-X, Radarsat 2, ERS-2, ALOS, etc. pour les nouvelles acquisitions et pour les images d’archive.

Plusieurs type de produits ont été fournis : des cartes délimitant les zones inondées, des cartes pour aider à positionner les pompes, etc.

 

GERS038_AOI_25052010.jpgLes zones d’intérêt demandées à SAFER par les services de secours polonais
(Crédit image : Spot Infoterra)

SERTIT SAFER GERS038 P11 Poland Mielec dynamic 50k midresExemple de carte d’inondation livrée par SAFER
et produite par le SERTIT à partir d’une
image Radarsat-2 (Crédit image : SERTIT)

 

 En marge de SAFER, compte tenu du nombre de villes et régions polonaises affectées par les inondations, Astrium, Spot Image et Infoterra ont fourni des images et des cartes supplémentaires.

La carte ci-dessous a été produite par Infoterra GmbH le lundi 24 mai. Elle montre les cours d’eau habituels et l’étendue des surfaces inondées autour et dans Varsovie. Elle a été produite à partir de deux images acquises par le satellite radar Terrasar-X.


POL_Warsaw_Flood_May2010-annotation-comp.jpg 

Carte livrée le 24 mai 2010 à la protection civile polonaise
(Crédit Image : Infoterra GmbH)

Mercredi 26, la région allemande du Brandebourg, à la frontière polonaise, a relevé son niveau d’alerte au niveau maximum en raison de la montée rapide du niveau de l'Oder. Près de Ratzdorf, les équipes de secours et d'intervention sont désormais mobilisées 24 heures sur 24. Une surveillance des digues a été mise en place, même si des travaux de rénovation ont été menés après les crues importantes en 1997.


Sources utilisées :

  • Site internet du service GMES SAFER
  • Site Internet d’Infoterra GmbH
  • Dépêches d’agence (AFP)

 

Pour en savoir plus : 

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques :

  • Jeu de rôles sur l'organisation d'un service de gestion de crise avec cartographie rapide et production de cartes de référence utilisant les satellites d'observation de la Terre.

 

 

Repost 0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 07:32

Les autorités américaines ont annoncé officiellement que, jeudi 6 mai, du pétrole a pour la première fois atteint une plage des îles Chandeleur, au large de la côte sud-est de la Louisiane, avec des premiers oiseaux touchés. La société BP se prépare à déployer, à 1500 mètres de profondeur, son caisson destiné à réduire de 80% la quantité de pétrole sortant de son puit Deepwater Horizon. Les courants importants rendent l'opération extrêmement complexe.

Cette marée noire qui menace la Louisiane rappelle que celle-ci avait déjà été durement frappée par le puissant ouragan Katrina en août 2005. Katrina, après avoir traversé la Floride, avait touché le côtes de Louisiane à proximité de la Nouvelle-Orléans et de Biloxi. Les dégats sont considérables. Katrina a fait officiellement 1836 morts. C'est un des ouragans les plus puissants ayant touché les Etats-Unis.

Dans le cas de Katrina, les satellites d'observation de la terre ont joué un double rôle :

- Un rôle de prévision, d'anticipation et d'alerte : les satellites utilisés pour la météorologie (géostationnaire ou a défilement) détectent dés leur formation les dépressions tropicales susceptibles de se transformer en tempêtes tropicales. Dans le cas de Katrina, cette dépression a été localisée le 23 août au-dessus des Bahamas. L'image, ci-dessous à gauche, montre le situation du 29 août vue par le satellite géostationnaire américain GOES-12, au moment où Katrina touche la côte de Louisiane. A droite, la trajectoire suivie par Katrina depuis sa formation. Les données satellites et les modèles météorologiques sont utilisés pour prévoir la trajectoire et l'évolution des dépréssions tropicales.

photo hurricane katrina

Crédit NOAA - Image GOES-12

Katrina_2005_track.png

Trajectoire Katrina - Illustration de Nilfanion

- Un rôle de cartographie rapide des dégâts et de l'impact de la catastrophe : la méthode la plus fréquente consiste à comparer une image acquise avant la crise (si possible peu de temps avant) avec une image acquise juste après et de cartographier, le plus rapidement possible, les changements. Dans le cas de Katrina, les deux images ci-dessous proviennent des satellites Spot. Spot Image a programmé en urgence l'acquisition de l''image de crise, à droite, dans le cadre de l'activation de la charte internationale Espace et Catastrophes Majeures. A partir de ces images, le SERTIT a produit plusieurs cartes de crises comme celle présentée ci-dessous.

NO082001
NO082005

Images Spot de la Nouvelle-Orléans (2001 et 2005) - Copyright CNES / Distribution Spot Image

P04 neworleans event spacemap midres

Une des cartes de crise produite par le SERTIT dans le cadre de l'activation de la Charte Espace et Catastrophes Majeures pour Katrina.

Depuis 2009, la commission européenne a lancé une nouvelle étape du programme GMES (Global Monitoring for Environment and Security) avec le lancement du projet SAFER qui prépare le service européen de réponse aux situations d'urgence. Coordonnées opérationnellement par Infoterra, les équipes SAFER coopérent régulièrement avec celles de la charte sur des actions de support aux opérations en cas de crise, en apportant des informations extraites de l'image satellite.

Repost 0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 01:12

La satellite européen ENVISAT a acquis une nouvelle image de la zone de la marée noire le dimanche 2 mai à 16h08 UTC.

 A droite, un aperçu de la scène complète (environ 4500 pixels de côté, 260 mètres de résolution). La couverture nuageuse est très importante sur la partie terrestre mais la nappe de pollution est visible.

La surface a encore augmentée par rapport à la situation du 1er mai.

L'image ci-dessous est un extrait centré sur la zone de la marée noire. Un léger traitement a été appliqué pour améliorer la lisibilité.

quicklook MERIS-02-05-2010-16h08

 

 

Crédit image: Agence Spatiale Européenne
Satellite Envisat (capteur MERIS)

extrait MERIS-02-05-2010-16h08-processed

Crédit image: Agence Spatiale Européenne - Satellite Envisat (capteur MERIS) - Traitement Infoterra


La NOAA a également publié une nouvelle carte de situation avec une prévision d'évolution pour le 3 mai. Par ailleurs, la NOAA a décidé d'interdire la pêche commerciale et de loisirs pendant au moins 10 jours sur une zone s'étendant de l'embouchure du Mississippi jusqu'à la baie de Pensacola en Floride (voir la carte de droite).

NOAA---situatiion-report-and-forecast---02-05-2010.jpg

 NOAA---carte-interdiction-peche.jpg

Sur place en Louisiane, le président Barack Obama a déclaré que la marée noire est une catastrophe "peut-être sans précédent". Pour le président US, "BP est responsable, BP paiera".

 

Repost 0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 11:00

Oil slick pollution in Louisiana and Guf of Mexico : ENVISAT ASAR image and situation report from NOAA

L'Agence Spatiale Européenne a publié aujourd'hui cette image radar ASAR du satellite européen ENVISAT de la marée noire dans la golfe du Mexique. L'image montre la situation le 28 avril à 03h45 UTC.

 

ASAR_29_April_2010.jpg

Crédit photo : Agence Spatiale Européenne (ESA). Image ASAR du satellite ENVISAT

 

Les points blancs dans la surface sombre (correspondant à la nappe d'hydrocarbures) sont des navires participant aux opérations sur la zone.

La NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration, agence fédérale du gouvernement des Etats-Unis) a également publié le 1er mai une nouvelle carte de situation (mise à jour quotidiennement) avec une prévision d'évolution pour la journée du 2 mai. La côte de la Louisiane est désormais directement affectée. La société BP a une étonnante manière de célébrer l'année internationale de la biodiversité !

 

NOAA---situatiion-report-and-forecast---01-05-2010.jpg

Evolution de la situation entre le 27 avril et le 1er mai. Prévision pour le 2 mai (Crédit NOAA)

 


Suggestions et possibilités d'utilisations pédagogiques en classe :
  • Comparer les images publiées sur ce blog et sur d'autres sites avec les cartes d'évolution de la situation de la NOAA.
  • Analyser la progression de la marée noire. Rechercher des informations sur la météo des derniers jours et les courants dans le golfe du Mexique. Essayer de justifier l'évolution de la marée noire.
  • Travail de recherche bibliographique sur l'environnement côtier de la Louisiane (marais, mangrove, etc.) et les impacts à craindre sur la biodiversité.

  Ressources à consulter :


Voir également :

Repost 0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 22:53

Oil spill pollution in the gulf of Mexico and the Louisiana Coast: new situation report with the ENVISAT satellite

 

Une nouvelle image MERIS acquise par le satellite ENVISAT le jeudi 29 avril 2010 vers 16h00 UTC et reçue par la station de Gatineau au Canada montre l'extension de la marée noire dans le Golfe du Mexique à proximité immédiate des côtes de la Louisiane.

 

MERIS-29-04-2010-16h02-processed.jpg

Crédit Agence Spatiale Européenne - Image MERIS du satellite ENVISAT - Traitement Infoterra

Un traitement de rehaussement de dynamique a été appliqué à l'image par Infoterra pour mettre en évidence la nappe d'hydrocarbure à la surface de la mer.

L'image montre la taille de la nappe (plus de 1500 km2), la proximité de la côte avec ses écosystèmes fragiles, les bancs de sable et les îles barrières, bien visibles en couleur claire. Les marais côtiers de la Louisiane constituent en effet un sanctuaire pour la faune (oiseaux aquatiques). La Floride, l'Alabama et le Mississippi craignent que la nappe de pétrole n'affecte également leurs plages et ne pollue les pêcheries, vitales pour l'économie locale.

Avec le vent qui pousse la nappe de pétrole vers l'ouest, Il semble malheureuseument fort probable que la côte ou le delta du Mississippi soit touchés vendredi ou samedi. La zone la plus à risque dans l'immédiat se trouve à l'extrémité sud-est de ce delta, combinant bras de mer et marais.

La région, sa population, son économie et son environnement avaient été déjà lourdement frappés en août 2005 par l'ouragan Katrina.

Repost 0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 10:37

Louisiana: increasing concern about the oil slick in the Gulf of Mexico and Louisiana. The situation seen by the Terrasar-X satellite

Au large de la Louisiane, la situation reste très difficile avec une pollution plus importante que prévu : une seconde fuite a été détectée et ce ne seraient pas 1.000 mais 5.000 barils de pétrole, soit environ 800.000 litres, qui s’écoulent chaque jour dans les eaux du golfe du Mexique. Redoutant que la marée noire ne touche la côte à la fin de la semaine avec un impact dramatique sur un écosystème riche et fragile, Bobby Jindal, le gouverneur de Louisiane a demandé une aide d'urgence.

Le satellite radar allemand Terrasar-X a acquis le dimanche 25 avril à 11:50 UTC cette image qui confirme l'ampleur de la pollution (zone sombre) dés le début de la crise. L'image, acquise en mode Scansar, a dans ce cas une résolution au sol d'environ 17m. On distingue également nettement des sillages de navires et les navires eux-mêmes (objects clairs).

 

20100427_USA_GulfOfMexico_OilSlick-copie-1.jpg

 

Comme d'autres satellites radar à ouverture synthétique, Terrasar-X possède plusieurs modes d'acquisition. Une des ses caractéristiques les plus intéressantes est sa capacité à acquérir des images sa très haute résolution (1 mètre en mode Spotlight et 3 mètres en mode Stripmap). Lancé en juillet 2007, Terrasar-X a été contruit par Astrium. Les opérations commerciales sont assurées par Infoterra GmbH. Un satellite similaire (Tamdem-X) doit prochainement rejoindre Terrasar-X en orbite pour permettre la réalisation de modèles numériques de terrain de haute qualité. Le lancement est prévu au début de l'été 2010.

 

- En savoir plus sur le site de Terrasar-X.

- Voir également un article sur le même sujet.

 

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 08:13

Une nappe de pétrole s'étend sur une grande surface dans le Golfe du Mexique, au large de la Louisiane, à la suite du naufrage d'une plate-forme pétrolière après une forte explosion. Cette marée noire pourrait devenir "une des pires" pollutions de l'histoire américaine, si la fuite n'est pas colmatée rapidement. La pollution devrait atteindre les côtes dans le courant du week-end.

L'image ci-contre provient du radar à ouverture synthétique du satellite européen Envisat. Elle a été acquise le 26 avril at 15:58 UTC. La nappe d'hydrocarbures apparaît en gris sombre en bas à droite. Le pétrole à la surface de l'eau, par sa consistance, réduit les mouvements en surface : l'eau se comporte dans ce cas avec le signal Radar comme un miroir et celui-ci est moins réfléchi dans toutes les directions, comme c'est le cas sur une eau agitée. Le signal reçu par le satellite a donc une intensité plus faible. 

ASAR_WSM_20100426_1558.jpg

Crédit : Agence Spatiale Européenne

L'image ci-dessous provient également du satellite ENVISAT, mais du capteur optique MERIS. La nappe est plus difficilement visible mais un simple traitement de rehaussement du contraste et de la luminosité, réalisé ici par Infoterra, la met également assez bien en évidence. D'un diamètre de près de 100 km de diamètre le 26 avril, la nappe continue à s'étendre. 

Image golfe mexique - oil spill - Avril 2010


Suggestions et possibilités d'utilisations pédagogiques en classe :
  • Fonctionnement des satellites Radar. Différences entre observation active et observation passive. Analogies et expériences en classe avec des signaux sonores et leur réflexion sur différentes types de surfaces.
  • Expériences sur le comportement d'une nappe d'hydrocarbures à la surface de l'eau (par exemple avec de l'huile colorée, voir la manière dont la tâche se répand et comment la surface s'agite avec et sans huile).
  • Initiation au traitement d'image avec des logiciels classiques de retouche photo ou avec les outils plus spécialisés (voir la page des ressources en ligne) : dynamique et contraste, travail sur les tables de correspondance de radiométrie et de couleurs, manipulation et rehaussement de contraste, etc.
  • Estimation et mesures de surface et d'étendue de la nappe en prenant en compte la résolution des images. Comparaison avec certains chiffres annoncés dans les médias. Questions et explications.
  • Travail bibliographique et recherche sur le Web sur les principales pollutions par hydrocarbures et leur impact sur l'environnement.

 

Ressources à consulter :


Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 08:18

Le cyclone tropical Paul a balayé le côte nord de l'Australie le 30 mars 2010. L'image ci-dessous provient du satellite Aqua de la NASA. Elle a été acquise par le spectromètre imageur à moyenne résolution MODIS à 14h55 TU (soit 2h25 heure locale) le 30 mars.


paul_amo_2010089.jpg

Image Aqua / MODIS (Nasa)

La région faiblement habitée de Arnhem Land a été la plus affectée par le passage du cyclone. Plusieurs petites localités ont été inondées, des routes coupées et des lignes électriques arrachées. Des centaines de foyers ont été privés d'électricité. On ne déplore pas de victime ni de blessé.


Le spectroradiomètre imageur à résolution moyenne (MODIS) équipe les satellites Terra (lancé en 1999) et Aqua (lancé en 2002) en orbite à 705 km d'altitude. MODIS possède 36 bandes spectrales d'une résolution de 250m à 1000 m selon les bandes. Avec un largeur de fauchée est de 2350 km, il observe l'ensemble de la surface terrestre en un ou deux jours selon les régions. Les bandes spectrales ont été choisies pour mesurer la couleur de l'eau (phytoplanction et biogéochimie), la vapeur d'eau atmosphériques, la température de surface de l'eau et des nuages, la température atmosphérique, l'ozone et l'atitude du couvert nuageux.

 

Les produits MODIS sont archivées et distribuées par le Goddard Space Flight Center (GSFC) à Greenbelt, au Maryland. Les images terrestres sont distribuées par le centre d’acquisition des données sur les processus terrestres du Centre de données EROS de l'USGS. Les images sur la cryosphère (neiges et glaces terrestres) sont traitées par le National Snow and Ice Data Center de Boulder, au Colorado.Les images couleurs et température de surface des océans relèvent de l’OCDPS (Ocean Colour Data Processing System) du GSFC. Les utilisateurs qui disposent d’un émetteur-récepteur en bande X peuvent capter directement des données régionales émises par le satellite en utilisant le signal de communication directe MODIS.

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 16:32

Des feux de forêts dramatiques ont fait rage en Europe en juillet et en août 2007. Pour la Grèce, ce fut l’une des pires années avec plus de 280000 hectares partis en fumée. La période la plus critique était la dernière semaine d’août. 2007 avec près de 180000 hectares détruits . Soixante-six personnes, dont six pompiers, ont perdu la vie.

 

Parmi les cartes produites à partir d'images satellite, la figure ci-contre montre un exemple d’analyse d’ensemble des surfaces brûlées produit le 30 août 2007 sur la zone du Péloponnèse sévèrement touchée au cours de la semaine précédente. Les zones touchées par les incendies entre le 24 et le 30 août 2007 dans la péninsule du Péloponnèse


Comme l'illustre ce cas très particulier (les feux de cette ampleur sont heureusement très rares en Europe), le principal atout du satellite  ENVISAT est dans ce cas sa capacité de revisite sur de larges zones, très efficace pour surveiller des évènements de grande ampleur durant plusieurs jours.

Un
mois plus tard, en réponse à une demande de la commission européenne une carte détaillée des dommages et des types de cultures touchées a été produite. Cette carte a également été livrée au ministère grec de l’agriculture. La carte produite par Infoterra met en évidence qu'une information précise et à jour de l’occupation des sols est indispensable pour l’évaluation des dommages. L'imagerie satellite est également très utile pour la mise à jour des cartes d'occupation des sols.

Croisement entre le périmètre de la zone brûlée et une carte d'occupation des sols Inventaire des dégâts pour chaque zone administrative


Dans l'exemple ci-dessus, la carte d'occupation des sols est produite à partir d'une image Spot dite "de référence", acquise avant les incendies. C'est l'intérêt de disposer d'une archive à jour couvrant l'ensemble des zones d'intérêt.
Le contour de la zone brûlée précis est également extrait d'une image Spot acquise cette-fois juste après les incendies.


Suggestions et possibilités d'utilisations pédagogiques en classe :
  • Sur support papier (image imprimée) ou sur ordinateur, à partir de l'image multispectrale d'archive, travail sur les courbes de réflectance par type de végétation.
  • Réaliser une classification grossière de la végétation, à partir de chacune des bandes spectrales de l'image spot.
  • Idem pour la cartographie de la zone brûlée : tracer le  contour de feux et estimation la surface totale brûlée.

Ressources à consulter :




Repost 0

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...