Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 21:22

Certains en ont simplement entendu parler. Les plus curieux ont parfois été déçus à cause de la couverture nuageuse…

Passionné de photographie, Christian Rey a eu la chance d’assister au spectacle de l’éclipse de Lune du 15 juin dans la région de Sophia-Antipolis. Il a pris une série de photographies entre la phase de totalité de l’éclipse et le moment où le pleine Lune était à nouveau pleinement éclairée par le soleil.

 

Eclipse totale lune - 15-06-2011 - Totalité - Christian Re

Photographie de la lune pendant la phase de totalité de l’éclipse du 15 juin 2011.
Crédit image : Christian Rey.

 

Je pense que les éruptions volcaniques récentes des volcans en Islande, au Chili ou en Erythrée ont modifié la couleur rouge de la Lune éclairée à travers l’atmosphère de la Terre. Cette couleur plus ou moins profonde varie avec la transparence de l’atmosphère terrestre, celle-ci étant particulièrement chargée la semaine dernière de gaz et poussières volcaniques.

L’éclipse a duré près de 4 heures avec une phase de totalité d’environ 100 minutes. En raison du démarrage de l’éclipse avant le lever de Lune et de la présence de nuages sur l’horizon, Christian n’a pas pu photographier l’intégralité de l’éclipse depuis l’entrée de la Lune dans le cône d’ombre de la Terre. Entre 20h45 UTC (22h45 heure locale) et 22h15 UTC (0h15 heure locale), il a néanmoins réussi une très belle séquence de 7 photographies qu’il a assemblé dans la mosaïque présentée ci-dessous.

 

Serie eclipse totale lune - 15-06-2011 - Christian Rey1…,                2…,                 3…,                 4…,                5…,                6…,                7…

7 images de la Lune pour cette mosaïque de l’éclipse du 15 juin 2011 entre la phase de totalité et la fin de l’éclipse. Cliquer sur le numéro des images pour les agrandir. Crédit image : Christian Rey.

 

L’appareil Canon EOS utilisé, avec son capteur plein format (35,8 x 23,9 mm) de 12,8 millions de pixels, produit des images de 2 912 lignes de 4 368 pixels : la hauteur de l’image d’origine est 6 fois plus grande que celles présentées ici.

 

Un amateur éclairé même pendant l’éclipse…

Comment réussit-on ce genre de photographie ? Christian explique comment il a procédé :

 « J'ai utilisé un Canon 5D sur lequel j'ai monté un téléobjectif de 500 mm et un multiplicateur de focale x 1,4 pour obtenir une focale réelle de 700 mm. Le tout était monte sur un trépied photo standard (pas une monture équatoriale). Pour le déclenchement, j'ai utilisé une télécommande filaire et mis le miroir en position relevée afin d'éviter toute vibration.

Durant la phase ou la Lune était dans l'obscurité, j'ai dû pousser la sensibilité à 1200 ISO afin de ne pas dépasser 2 secondes de temps de pose. Au fur et à mesure que la Lune sortait de l’ombre de la Terre, j’ai pu descendre progressivement la sensibilité jusqu’a 200 ISO afin de réduire le bruit numérique tout en ayant des vitesses plus élevées ».

Christian Rey a démarré la photo numérique au début des années 2000. Il fait principalement de la photo animalière et de paysages. Il ne fait pas spécialement d’astronomie ou d’astrophotographie mais vous trouverez sur son site perso (voir ci-dessous) quelques photographies étonnantes des paysages de l’observatoire de Calern.

 

Christian-Rey---Observatoire-de-Calern---Janvier-2005.jpgL'observation de Calern en janvier 2005. Crédit image : Christian Rey

 

Pour traiter beaucoup de pixels, une usine à pixels : la Pixel Factory

Pour réaliser la mosaïque d’images de l’éclipse, n’importe quel logiciel de retouche photo convient : Gimp, Photoshop Elements, Paintshop, etc. Comme le fond est noir, il n’y a aucune difficulté à raccorder les 7 images de quelques mégaoctets et il est inutile d’utiliser un logiciel pour les panoramas comme Autopano ou les outils fournis par les constructeurs d’appareils photo.

C’est le hasard mais il se trouve que Christian Rey, professionnellement, travaille dans l’équipe d’Astrium Services qui développe la Pixel Factory, un système de production d’images numériques destiné au traitement des images satellites et à la cartographie 3D.

Très puissante, la Pixel Factory est conçue pour traiter automatiquement de grands volumes de données d’observation de la Terre issues de multiples capteurs pour créer des produits cartographiques :

  • Modèles numériques de surface (MNS).
  • Modèles numériques de terrain (MNT.
  • Ortho-images ou Ortho-mosaïque à l’échelle d’une région ou d’un pays.

Dans la toute dernière version, la version 4.0, le nouvel éditeur de mosaïques permet de créer une mosaïque homogène en géométrie et en radiométrie avec une référence existante. C’est un outil indispensable dans les traitements de détection des changements à grande échelle.

 

Pixel-Factory---Mosaic-Editor.jpg PixelFactory---Mosaic-Editor-2.jpg

Exemples de travaux réalisés avec la Pixel Factory. A gauche : préparation d’un grand chantier de
mosaïque d’images satellite. A droite, vérification des chemins de raccordement des images.
Crédit image : Astrium Services

 

La Pixel Factory est utilisée par des sociétés de géo-information traitant de gros volumes d’images. Elle est également utilisée par Astrium Services pour ses propres productions ou dans les segments sols de traitement des images, comme par exemple celui qui produira les images des satellites Pleiades.

Nous reviendrons sur les techniques de production des mosaïques d’images dans un autre article du blog Un autre regard sur la Terre.

 

En savoir plus :

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques en classe :

  • Construire une maquette du système Soleil – Terre – Lune pour comprendre les différents types d’éclipses et les phases d’une éclipse de Lune, avec cône d’ombre de la Terre, pénombre, totalité, etc.
  • Avec les parents d’élèves, organiser une soirée d’observation et d’initiation à l’astronomie dans votre école. Contacter Planète Sciences si vous avez besoin d’un animateur spécialisé.
  • Initiation à la photographie numérique et à la retouche des images. Le logiciel gratuit Gimp, par exemple, permet de faire un tour d’horizon assez complet des notions de base (histogrammes, ré-échantillonnage, correction des couleurs et du contraste, etc.)

 

Votre avis sur cet article ?

Vous trouvez cet article intéressant ? Vous avez un commentaire à formuler ou une question à poser ? Une suggestion d'article complémentaire... Ou encore un retour d'expérience d'exploitation en classe ou dans un autre cadre (cela m'intéresse beaucoup pour l'évaluation du blog Un autre regard sur la Terre). Merci d'utiliser le lien ci-dessous "écrire un commentaire". Si vous aimez, utilisez les différents boutons proposés pour le faire connaître à vos amis. Avec votre smartphone, vous pouvez également utiliser le QR code à droite (cliquer sur le code pour l'afficher en plus grande taille). qrcode---Photo-Eclipse-Lune---19-06-2011.png


 


Repost 0
Publié par Gédéon - dans Atmosphère
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 18:12

Un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs d’astronomie et les simples curieux.

La première éclipse totale de Lune a lieu le mercredi 15 juin au coucher du soleil. En Europe, l’éclipse ne pourra pas être observée complètement : le début de l’éclipse commencera avant que la Lune ne se lève. Par contre, la phase de totalité de l’éclipse sera assez longue, environ 100 minutes, la plus longue depuis onze ans.

 

Montauban---Lune---16-01-2011.jpg

La Lune au bout du toit, pas encore éclipsée, le 16 janvier 2011 en milieu d'après-midi à
Montauban. Pas trop de nuages... Crédit image : Gédéon.

 

Voici les horaires publiés par Fred Espenak, sur le site Internet des éclipses de la NASA. Ajoutez 2 heures (en ce moment) pour avoir l’heure française légale.

  • Début de la phase de pénombre : 17h24m34s UTC soit 19h24m34s en heure CET (Paris, Toulouse)
  • Début de l’éclipse partielle : 18h22m56s UTC
  • Début de la phase de totalité : 19h22m30s UTC
  • Maximum de l’éclipse: 20h12m37s UTC
  • Fin de la phase de totalité : 21h02m42s UTC
  • Fin de l’éclipse partielle : 22h02m15s UTC
  • Fin de la phase de pénombre : 23h00m45s UTC

 Details eclipse 15-06-2011 - Fred Espenak - NASA GSFCDétails concernant l’éclipse de Lune du 15 juin 2011. Visibilité et horaires.
Crédit image : Fred Espenak (NASA GSFC)

 

La Lune passe dans le cône de pénombre puis d'ombre de la Terre. Le Soleil, la Terre et la Lune sont alors quasiment alignés, pendant la phase de la pleine lune.

Même pendant la phase de totalité, la lune ne disparaît pas totalement : la lumière du solaire traversant l’atmosphère terrestre continue à éclairer la Lune qui prend une teinte cuivrée plus ou moins prononcée. C’est la dominante rouge des rayons du coucher du soleil qui devient la seule source d’éclairage. Les autres composantes de la lumière sont totalement diffusées par l’atmosphère.

Les associations et les clubs d’astronomie, dont ceux de Planète Sciences mais aussi de l’Association Française d’Astronomie, organisent des soirées d’observation.

Evidemment, la condition d’une soirée réussie, c’est que le ciel soit dégagé. Voici un extrait d’une image du satellite Meteosat 9, celui qui est en orbite géostationnaire à la verticale du méridien de Greenwich, acquise le 15 juin à 16h00 UTC. L’extrait couvre l’Europe de l’ouest. Même s’il y a quelques nuages dans votre région, cela vaut le coup de profiter des 100 minutes de totalité en espérant que cela se dégage à un moment ou à un autre. Notez la belle dépression au large de l'Irlande.

 

Meteosat-9---15-06-2011---18h00---Europe-Ouest.jpg
Extrait d’une image du satellite Meteosat 9 acquise le 15 juin 2011 à 18h00 UTC (soit 20h00 CET),
un peu avant le début de la phase d'éclipse partielle. Crédit image : Eumetsat

 

Sur cette image du satellite Meteosat, la composition colorée utilise les canaux visibles à 0,6 µm, à 0,8 µm et le canal infra-rouge à 1,6 µm, respectivement affectés aux couleurs rouge, verte et bleue pour la représentation à l'écran. La végétation apparaît en vert à cause de sa grande réflectance à 0,8 µm (liée à la chlorophylle). Les nuages avec de petites gouttes d'eau sont blanchâtres : ils ont une grande réflectance dans les trois bandes spectrales utilisées. La neige et les nuages de glace apparaissent en couleur cyan à cause de la forte absorption du canal infra-rouge. Les océans ont une faible réflectance dans les trois canaux et sont donc très sombres.

L'image ci-dessous est une image prise dans le canal infra-rouge thermique, qui permet de voir les nuages la nuit. Cette région de la Terre n'est plus éclairée par le soleil : c'est le rayonnement thermique émis par les objects observés qui est mesuré. C'est pratique pour les météorologistes... et décevant pour les amateurs d'astronomie quand le ciel est bien bouché.

 

Meteosat-9---15-06-2011---22h00---IR108NB---Europe-Ouest.jpgExtrait d’une image du satellite Meteosat 9 acquise le 15 juin 2011 à 22h00 UTC (soit minuit CET),
au moment de la fin de la phase d'éclipse partielle. Canal infra-rouge therminque à 10,8µm
Crédit image : Eumetsat

 

La prochaine éclipse totale de Lune aura lieu le 10 décembre 2011. Puis ce sera le 15 avril 2014. Je ne tiens pas compte de la fin du monde annoncée pour le 21 décembre 2012 par les prophètes de mauvaise augure et autres gourous de sectes. C’est mon côté doute scientifique…

 

En savoir plus :

D’autres articles sur le blog Un autre regard sur la Terre :

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques en classe :

  • Travail sur les éclipses : partielle ou totale, de Lune ou de soleil... Les mouvements de la Terre, de la Lune et du Soleil.
  • Travail sur la lumière et l'atmosphère : absoption, diffusion, etc.

 

 

Votre avis sur cet article ?

Vous trouvez cet article intéressant ? Vous avez un commentaire à formuler ou une question à poser ? Une suggestion d'article complémentaire... Ou encore un retour d'expérience d'exploitation en classe ou dans un autre cadre (cela m'intéresse beaucoup pour l'évaluation du blog Un autre regard sur la Terre). Merci d'utiliser le lien ci-dessous "écrire un commentaire". Si vous aimez, utilisez les différents boutons proposés pour le faire connaître à vos amis. Avec votre smartphone, vous pouvez également utiliser le QR code à droite (cliquer sur le code pour l'afficher en plus grande taille). qrcode---Eclipse-Lune---15-06-2011.png


 


Repost 0
Publié par Gédéon - dans Atmosphère
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 11:10

Après l’ascension, des cendres pour la pentecôte...

Un peu plus d’un an après Eyjafjöll, les volcans refont parler d’eux, avec les risques de perturbation du trafic aérien. Après le Grimsvötn en Islande, ce sont deux volcans en Erythrée et au Chili dont l’éruption a entraîné de spectaculaires nuages de cendres.

Au sud du chili, c’est le volcan Puyehue, à 2236 mètres d'altitude, qui est entré en éruption depuis le 4 juin. Le trafic aérien a été fortement perturbé en Uruguay ou au Brésil ces derniers jours. Les vents entraînent le nuage de cendres au-dessus du des océans Atlantique et Indien vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

En Erythrée, l’éruption du volcan Dubbi, à 1625 mètres d'altitude, près de la frontière entre l’Erythrée et l’Ethiopie, est la première depuis 150 ans. Le spectaculaire nuage de cendre s’élève jusqu’à 14 kilomètres d’altitude. La Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a écourté sa visite en Afrique et quitté Addis Abeba précipitamment lundi soir, alors qu’on évoquait une possible fermeture de l’aéroport. La compagnie Lufthansa a annulé plusieurs de ses vols. En Arabie Saoudite, plusieurs vols vers l’Erythrée, l’Ethiopie ou le Soudan ont été annulés.

Les satellites d’observation de la Terre ou météorologiques sont témoins de ces deux éruptions. Deux des images suivantes ont été acquises le 13 juin par le satellite Aqua. L'image du milieu est un extrait d'une image acquise le 4 juin juste au début de l'éruption du volcan Puyehue.

 

Volcan-Chili---Aqua---13-06-2011-copie-1.jpg
Image du nuage de cendre du volcan Puyehue au Chili prise par le capteur MODIS du satellite Aqua
le 13 juin 2011. La résolution est de un kilomètre. Crédit image :
NASA/GSFC, MODIS Rapid Response

 

Aqua---Volcan-Chili---04-06-2011---500m.jpgImage du nuage de cendre du volcan Puyehue au Chili prise par le capteur MODIS du satellite
Aqua le 4 juin 2011, juste après le début de l'éruption. Extrait d'une image à 500 mètres
de résolution. Crédit image :
NASA/GSFC, MODIS Rapid Response

 

Volcan-Ethiopie---Aqua---13-06-2011.jpg

Image du nuage de cendre du volcan Dubbi en Erythrée prise par le capteur MODIS du satellite
Aqua le 13 juin 2011. La résolution est réduite d'un rapport deux par rapport à l'image d'origine.
Crédit image :
NASA/GSFC, MODIS Rapid Response

 

En savoir plus :

 

Suggestions d'utilisations pédagogiques en classe :

  • Voir les pistes proposées dans la série d'articles sur le volcan Eyjafjöll.
  • En récupérant les images d'Aqua et Terra sur le site MODIS rapid response, étudier l'évolution du panache de fumée du volcan Puyehue depuis le début du mois de juin. En utilisant l'heure de passage du satellite, est-il possible de déduire pour le 4 juin la hauteur du nuage de cendres à partir de son ombre portée ?
Volcan-Chili---Aqua---04-06-2011.jpg Volcan-Chili---Aqua---06-06-2011.jpg Volcan-Chili---Aqua---11-06-2011.jpg

Une série de trois images du satellite Aqua. A gauche, le 4 juin 2011, au milieu le 6 juin et à droite
le 11 juin 2011.
Crédit image : NASA/GSFC, MODIS Rapid Response

 

 

Votre avis sur cet article ?

Vous trouvez cet article intéressant ? Vous avez un commentaire à formuler ou une question à poser ? Une suggestion d'article complémentaire... Ou encore un retour d'expérience d'exploitation en classe ou dans un autre cadre (cela m'intéresse beaucoup pour l'évaluation du blog Un autre regard sur la Terre). Merci d'utiliser le lien ci-dessous "écrire un commentaire". Si vous aimez, utilisez les différents boutons proposés pour le faire connaître à vos amis. Avec votre smartphone, vous pouvez également utiliser le QR code à droite (cliquer sur le code pour l'afficher en plus grande taille). qrcode---volcans-Chili-et-Erythree---juin-2011.png


 



Repost 0
Publié par Gédéon - dans Atmosphère
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 16:18

Le satellite ENVISAT a acquis entre le 6 mai et le 10 mai de nouvelles images MERIS qui montrent que l'activité du volcan islandais a augmenté et que le nuage de cendres est à nouveau bien dense.

Sur l'image du 6 mai (en bas de cet article), il est frappant de voir la manière dont les vents dominants modifie la direction de nuage de cendres, d'abord vers l'est à la sortie du volcan, puis pratiquement plus sud vers l'Irlande.

Les autorités ont rouvert vendredi 7 les aéroports de l'ouest de l'Irlande, en avertissant cependant que le de cendres, très large, restait à proximité de la côte irlandaise. La fermeture d'une demi-douzaine d'aéroports avait été décidée dans la nuit. Suspense jusqu'au prochain changement de vent...

Volcan-Islande---Meris---10-05-2010-11h44-copie-1.jpg Crédit Agence Spatiale Européenne (ESA) - Image MERIS du satellite ENVISAT - 10 mai

 

Volcan-Islande---Meris---08-05-2010-12h42.jpg

Crédit Agence Spatiale Européenne (ESA) - Image MERIS du satellite ENVISAT - 8 mai

 

Volcan-Islande---Meris---07-05-2010-11h33-copie-1.jpg

Crédit Agence Spatiale Européenne (ESA) - Image MERIS du satellite ENVISAT - 7 mai

 

Volcan-Islande---Meris---06-05-2010.jpg

Crédit Agence Spatiale Européenne (ESA) - Image MERIS du satellite ENVISAT - 6 mai


Repost 0
Publié par Gédéon - dans Atmosphère
commenter cet article
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 21:33

L'image suivante a été acquise par le satellite ENVISAT le 17 avril en fin de matinée. Cela confirme malheureusement que le nuage de cendres continue à être alimenté avec des conséquences dramatiques sur le trafic aérien pendant le week-end et le début des vacances de Pâques.

Le sud de l'Islande est dégagé et on peut voir le point de départ du panache de fumée et de cendres.

 

MER_FR__0PNPDK20100417_120243_000006502088_00367_42505_0506.jpg

Crédit : Image Agence Spatiale Européenne - ENVISAT - Capteur MERIS

 

Voir également : les cartes du nuage de cendre publiées par la météorologie britannique (Met Office).

Repost 0
Publié par Gédéon - dans Atmosphère
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 15:34

Depuis le jeudi 16 avril 2010, la criculation aérienne en Europe a subi d'importantes perturbations à cause du nuage de cendres du volcan islandais Eyjafjöll, entré en éruption depuis le 20 mars 2010. Après Londres et la Grande-Bretagne, les aéroports du nord de l'Europe ferment successivement car les cendres, chargées de silice, peuvent endommager les avions et leurs réacteurs. Samedi 17, les fermetures d'aéroports et annulations de vols se prolongeaient et s'étendaient au sud de l'Europe.

Fumee volcan - 15-04-2010 - Envisat-Meris

Crédit : Image Agence Spatiale Européenne - Satellite ENVISAT

L'image ci-dessus a été acquise le 15 avril 2010 à 13h25 CEST par le satellite européen ENVISAT. Son capteur MERIS fournit des images en couleur d'une résolution de 300 mètres. Le principal intérêt est la couverture de très larges zones.

Le zone est nuageuse mais on distingue nettement le panache de couleur plus sombre au milieu de la couverture nuageuse blanche et de l'océan en bleu. Le nuage de cendre dérive d'ouest en est. En haut à gauche, l'Islande est sous les nuages mais on discerne la côte est. En bas à droite , on voit nettement l'Irlande avec, plus au nord, l'Ecosse.

Comment est utilisée cette image ? Une équipe d'Infoterra pilote le service européen GMES (SAFER) de réponse aux situations d'urgence. Son rôle est de coordonner en Europe la fourniture d'images et de cartes aux services de protection civile et aux organisations impliquées dans l'assistance humanitaire en cas de catastrophe naturelle ou de crise majeure. De manière à être très réactifs, Infoterra surveille en permanence les zones à risques ou les zones où, comme pour l'Islande, des pré-alertes sont lancées (par exemple tempêtes tropicales ou cyclones) pour déclencher en cas de besoin des acquisitions d'images suffisamment tôt pour apporter une aide efficace. SAFER est par exemple intervenu en janvier 2010 pour le tremblement de terre à Haïti et fin février pour la tempête Xynthia et, le même jour, le tremblement de terre au Chili. SAFER travaille en ce moment même sur la Chine (tremblement de terre) et le Bangladesh (inondations).

L'ESA a également publié sur son site une séquence animée illustrant la propagation du nuage de cendres. Cette modélisation est réalisée par l'Institut Norvégien de Recherche Atmosphérique en utilisant les particules de SO2 (dioxyde de soufre) comme traceur.

L'image ci-dessous provient du satellite américain Terra de la NASA. Elle a été acquise le 16 avril en fin de matinée. On retrouve le panache de cendres au nord de la France. Les détails visibles ont une taille d'un kilomètre environ.

AERONET_Lille.2010106.terra.1km.jpgCrédit : NASA/GSFC, MODIS Rapid Response


Repost 0
Publié par Gédéon - dans Atmosphère
commenter cet article

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...