Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 08:32

Des enseignants à l’école pendant les vacances ? Une semaine de formation sur les thèmes des sciences et applications spatiales, organisée par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) : un aperçu en images.

Comment l’espace nous aide-t-il à optimiser la gestion des ressources, mieux aménager les territoires et gérer les risques et catastrophes naturelles ? Avec quel type d’outils spatiaux étudions-nous la planète ? Comment l’espace peut-il s’intégrer au programme scolaire et apporter un support de cours innovant et motivant pour les élèves ?

Retour en images et zoom sur deux activités au programme d’une semaine très intense qui s’est terminée avec des visites exceptionnelles de sites industriels et scientifiques (EADS ASTRIUM, CLS, CNES, Météo France). Un très bref aperçu d’un programme très riche qui a été plébiscité par les 105 enseignants participant à cette université d’été.

 

Un table ronde sur le changement climatique : « Le débat climatique tourne à l’aigre. Les satellites sont-ils climato-sceptiques ? »

Alors que la polémique sur le changement climatique a pris une dimension très médiatique et parfois caricaturale, il semblait important de faire le point sur l’état des connaissances et des activités des recherche en cours sur le changement climatique.

C’est Jean-Louis Fellous (COSPAR) qui a proposé le titre de la table ronde animée par Gilles Tavernier du service Jeunesse et acteurs de l'éducation du CNES.  Malgré le titre un peu provocateur, le but était de donner une vision factuelle de la connaissance actuelle sur l’évolution du climat. Bloqué à Paris par les violents orages du 14 juillet, il a pu intervenir en vidéo-conférence et fait un tour d’horizon complet des questions traitées par les scientifiques du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat): élévation du niveau de la mer, fonte des glaces, températures globale moyenne, aérosols, etc.

Gil Denis (SPOT INFOTERRA) a présenté les dernières missions spatiales lancées (GRACE, GOCE, Metop, Cryosat) ou en projet (ADM AEOLUS, SWARM) et destinées à apporter de nouvelles mesures ou réduire les incertitudes, en insistant sur la principale qualité attendue des satellites : fournir des mesures fiables, assurer la continuité des mesures et alimenter les travaux des chercheurs.

Philippe Rogel (CERFACS) a explique les principes de la modélisation, les progrès des modèles et les travaux en cours.


modele CERFACSUne des planches présentée par Philippe Rogel pour illuster les modèles couplés et les progrès
de la modélisation (Crédit image : CERFACS / Philippe Rogel)

Michel Lefebvre, un des pionniers de la géodésie spatiale, qui a joué un rôle décisif les programmes des satellites d'observation des océans TOPEX/Poseidon et JASON, était présent dans la salle et est intervenu dans le débat, avec, en particulier une remarque sur l'importance de "faire des mesures", "prendre des mesures" et "arrêter la démesure"... Marie-Christine Roques (Education Nationale) a apporté le point de vue de l’Education Nationale et expliqué les liens avec, d’une part, l’éducation au développement durable et, d’autre part, la formation aux sciences et à la démarche scientifique. De nombreuses questions ont été posées par les enseignants.

DSCF6039

Un atelier improvisé avec les enseignants à la fin de la table ronde (Crédit image : Gil DENIS)


Nacelle de ballon stratosphérique expérimental : trois demi-journées pour concevoir, construire et lâcher un projet spatial avec les formateurs de Planète Sciences Midi-Pyrénées

L’objectif de cette formation était de faire découvrir les possibilités et l’intérêt pédagogique de l’opération « un ballon pour l’école » du CNES, en faisant vivre concrètement aux enseignants l’expérience d’un tel projet.

Ce sont deux formateurs de Planète Sciences Midi-Pyrénées, Eric Couffin et Philippe Layeb qui encadraient ce stage auquel ont participé une quinzaine d’enseignants. En trois demi-journées, le défi état d’imaginer les expériences à mener, de concevoir les dispositifs de mesures, de calibrer les capteurs, de réaliser complètement la nacelle, de procéder au lâcher et, enfin, d’exploiter les résultats transmis par télémesure.


calibration capteur controle mesures

Séance de calibration des capteurs avant le lâcher du ballon stratosphérique (Crédit image : Gil DENIS)

 Comme toujours pour les activités proposées par Planète Sciences Midi-Pyrénées, le volet méthodologique, le travail en équipe et la démarche de projet occupent une place aussi importante que la partie scientifique et technique de l’activité.

En ayant défini six mesures, les enseignants ont pu ainsi se confronter aux questions de réalisme des objectifs, de planning serré et de répartition des tâches dans une équipe. De la théorie à la pratique… ils ont également eu à régler pratiquement toutes les difficultés de réalisation et d’assemblage dans un laps de temps très court. Les opérations d’étalonnage des capteurs de pression et de température ont montré d’intéressantes opportunités en mathématiques et physique (tracé de courbes, erreurs de mesures, etc.)

Inutile de dire que le planning a été très tendu pour ne pas prendre trop de retard par rapport à l’heure de lâcher prévue…

La lâcher, au pied de la fusée Ariane, dans des conditions météo excellentes, a été effectué avec l’aide de plusieurs animateurs de Planète Sciences Midi-Pyrénées en présence de tous les participants de l’école d’été. Les équipements du véhicule "Spatiobus" du CNES, présent sur place, ont assuré la réception de la télémesure. Les enseignants doivent maintenant exploiter les résultats, les interpréter et comprendre les éventuelles anomalies.

DSCF6056 DSCF6060

Derniers contrôles de la nacelle et lâcher du ballon au pied de la fusée Ariane 5
(Crédit image : Gil Denis)
 

En savoir plus :

 

Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 21:27

 

Affiche-Argos-biodiversite.jpg

Dans le cadre de l’année internationale de la diversité biologique, le Muséum de Toulouse, le CNES, la société CLS et la Mairie de Toulouse proposent une exposition sur Argos et le suivi des animaux.

Depuis 1979, le système Argos créé par le Centre National d’Etudes Spatiale (CNES) collecte à partir de satellites des données pour l’étude et de la protection de l’environnement au bénéfice de la communauté scientifique internationale. Aujourd’hui, plus de 20 000 balises Argos nous donnent des nouvelles de la planète.

Le Muséum et le CNES présentent du 9 juillet au 8 août 2010 une exposition intitulée « Argos, sur les traces de la biodiversité ».

   

L’exposition est mise en scène par le CNES dans la salle d’exposition temporaire du Muséum, avec des objets, dclips et films documentaires. Elle permet de découvrir le système Argos appliqué à l’étude de la biodiversité.

 

Des conférences et des animations organisées à l’occasion de cette exposition :

  • Le 1er juillet avec Philippe Gaspard, responsable de la modélisation et du suivi des écosystèmes marins à CLS.
  • le 22 juillet, avec Michel Margery, Responsable des programmes collecte de données, localisation, recherche et sauvetage au CNES, créateur du système ARGOS, et Fabienne Jacq, Directrice de la localisation et la collecte de données à CLS.
  • Des animations autour de l’exposition les 13, 20, 27 et 29 juillet, à 15h et à 16h (durée : 30 minutes)

 

Un exemple de suivi d’animaux avec ARGOS :

 

Les deux cartes suivantes illustrent un exemple de suivi réalisé dans le cadre de l'opération pédagogique Argonautica du CNES. Il s'agit dans ce cas précis du suivi d'une tortue entre le nord de l'Espagne (océan Atlantique) et la mer Méditerranée. Des cartes représentant d'uatres paramètres sont également disponibles.

 

nb_loc_antioche_2010-06-22_fr.giftemp_satellite_antioche_2010-06-22_fr.gif

Exemple de données mises à disposition des classes dans le cadre de l'opération Argonautica.
Suivi de la tortue Antioche sur la période d'octobre 2009 à juin 2010.
En haut, tracé des positions de la balise fixée sur la tortue.
En bas, carte de température de surface mesurée
(Source des données : CNES et CLS, voir les liens ci-dessous)

 

En savoir plus :

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques en classe :

 

Repost 0
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 10:04

La Terre, Planète singulière : le thème de l’année 2010

affiche ree2010 404

Comment l’espace et l'observation de la Terre nous aident-t-ils à optimiser la gestion des ressources, mieux aménager les territoires et gérer les risques et leurs effets ? Pourquoi et avec quel type d’outils spatiaux étudions-nous la planète ?

Comment l’espace peut-il s’intégrer au programme scolaire et apporter un support de cours innovant et motivant pour les élèves ? Comme la télédétection peut-elle être utilisée en classe par les enseignants de géographie, sciences et vie de la Terre, physique et mathématiques

Répondre à ces questions est l’objectif de l’université d’été Espace éducation organisée par le CNES du 12 au 17 juillet 2010 à la Cité de l’espace de Toulouse.

Cette Université d'été espace éducation est prioritairement destinée aux enseignants de collèges et lycées en activité. Plus de 100 enseignants de toute la France y participent.

Les objectifs sont les suivants :

  • fournir aux participants une vue d’ensemble des outils et applications liées aux sciences et techniques spatiales dans le domaine de l’observation de la Terre,
  • proposer des outils pédagogiques utilisables en classe, sur la base des nouveaux programmes de collèges et de lycées,
  • offrir aux enseignants la possibilité de mettre à jour de leurs connaissances sur le sujet, avec des conférences et des ateliers pédagogiques proposés par des scientifiques et des ingénieurs utilisant les outils spatiaux au quotidien.

Au programme :

  • des conférences générales, conférences débats et café débat,
  • des ateliers disciplinaires (histoire et géographie, sciences physiques, science de la vie et de la Terre, sciences techniques industrielles et mathématiques),
  • des ateliers co-disciplinaires,
  • des visites techniques de sites scientifiques et industriels (CNES, EADS ASTRIUM, CLS, METEO France),
  • des moments d’échanges, de rencontres et de convivialité.

L’université d'été espace éducation est une initiative du CNES, dans le cadre de sa politique éducative, de la convention passée avec le ministère de l’Education nationale et dans la continuité des actions de formation d’enseignants.

L’éducation et la formation des jeunes sont une priorité du CNES (Centre national d’études spatiales). Cette politique se concrétise depuis presque 50 ans par des activités de pratique expérimentale pour les jeunes et par la mise à disposition d’outils et de supports d’information adaptés aux enseignants.

   

1159L

Aperçu d’une image de la ville de Toulouse acquise
par le satellite Spot 5. L’image originale a une résolution de 2, 5 mètres
(Copyright CNES – Distribution Spot Image)

La participation de Planète Sciences Midi-Pyrénées :

L’équipe de Planète Sciences Midi-Pyrénées participe à l’animation de l’université d’été Espace Éducation avec deux interventions :

  • Conception, construction de lancement d’un ballon expérimental (opération « Un ballon pour l’école »), par Philippe LAYEB et Eric COUFFIN (Ateliers co-disciplinaires, du 12 au 15 juillet).
  • Présentation du blog "Un autre Regard sur la Terre" et possibilités d’utilisation en classe, par Gil DENIS (module « l’Espace en classe », 14 juillet).

courbe-ballon-copie-1.jpgExemple d'exploitation en classe des données transmises par une nacelle de ballon
stratosphérique réalisée avec le CNES dans le cadre de l'opération Un ballon pour l'école
(Crédit image : Planète Sciences Midi-Pyrénées).

extrait simulation - Toulouse - CNESExtrait d’une simulation d’image Pléiades entre Toulouse et Ramonville Saint-Agne, réalisée à partir d’images numériques aériennes. La zone couvre le CNES, les principaux établissements scientifiques
(CNRS, LAAS, CESR, OMP) et une partie du site de Spot Image. Le lancement de Pléiades est prévu
au début de l’année 2011. Cliquer sur l'image pour l'agrandir (Crédit image : CNES)

 

En savoir plus :

 

 
Repost 0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 22:48

Le Toulouse Space Show :

Du 8 au 11 juin 2010 s’est tenue à Toulouse au centre des congrès Pierre Baudis la deuxième édition de la semaine internationale des applications spatiales : Toulouse Space Show. Cinq colloques internationaux étaient organisés :

  • Space Appli, colloque sur les applications spatiales.
  • Techno Dis, colloque sur les ruptures technologiques dans les activités spatiales.
  • Space Eco, première édition du colloque espace et économie.
  • Workshop NEREUS (Réseau des Régions Européennes Utilisatrices des Technologies Spatiales).
  • Satcom avec la conférence “La nouvelle donne : la complémentarité des télécommunications terrestres et satellitaires”.

Des animations pour les écoles et les centres de loisirs :

Dans le cadre du programme d’animations grand public (outreach), Planète Sciences Midi-Pyrénées a proposé à la demande du CNES plusieurs animations aux jeunes des écoles et des centres de loisirs. La photo ci-dessous par exemple a été prise place du Capitole devant la mairie de Toulouse avec la nacelle NOTE (Nacelle d'Observation de la Terre) à la fin d’un atelier d’initiation à la localisation par satellite (course d’orientation avec GPS) et à l’observation de la Terre par satellite.

animation spot 5

Photographie des jeunes participants d’un centre de loisirs à la fin d’une animation sur l’observation de la Terre proposée par Planète Sciences Midi-Pyrénées et le CNES
(Crédit image : CNES et Planète Sciences Midi-Pyrénées)

 

pompier 

Les adultes aussi se prennent au jeu : ici une groupe de sapeurs-pompiers du SDIS de Toulouse
(Crédit image : CNES et Planète Sciences Midi-Pyrénées)

 

Le 9 juin, à la médiathèque (arche Marengo), l’explorateur Jean-Louis Etienne donnait une conférence sur sa dernière expédition en ballon. Le même jour, depuis le toit de la médiathèque, les animateurs de Planète Sciences Midi-Pyrénées procédaient au lâcher d’un ballon stratosphérique emportant une expérience de mesure de concentration en ozone. Ces conditions de lancement exceptionnelles ont demandé des mesures de sécurité très particulières.

Pour le grand public, le CNES et le SICOVAL ont également organisé une exposition sur l’espace, du 7 au 12 juin 2010, au Centre Commercial Labège 2 : c’était l’occasion de découvrir de superbes images, des maquettes de lanceurs, de satellites, échanger avec des ingénieurs … Pour les plus jeunes, l’association Planète Sciences Midi-Pyrénées proposait, à la demande du CNES, des animations sur le thème de l’espace mercredi 9 et samedi 12 juin.

 

nacelle-Note.jpg

La nacelle NOTE en opération (Crédit image : Planète Sciences Midi-Pyrénées - CNES)

 

En savoir plus :

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques en classe :

  • Les opérations scolaires et les ateliers de Planète Sciences Midi-Pyrénées

 

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 09:33

Cette image MERIS de satellite ENVISAT, acquise le 4 juin 2010, montre une France pratiquement sans nuages : un temps idéal pour toutes les animations prévues à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement et pour les Journées Nature Midi-Pyrénées organisée dans la région Midi-Pyrénées.

Pas de nuage, c'est donc un temps très ensoleillé et donc des conditions idéales pour les Défis Solaires 2010, organisés par Planète Sciences Midi-Pyrénées et le Lycée Déodat de Séverac à la Cité de l'espace.

Les défis solaires sont organisés avec le soutien de la Mairie de Toulouse, de la Région Midi-Pyrénées, du CNES et de l'Union Européenne (FEDER). Les défis solaires s'inscrivent dans le cadre plus large de l’Exposcience régionale 2010 organisée par le CIRASTI Midi-Pyrénées.

Les courses de véhicules solaires, ouvertes au public se déroulent vendredi, samedi et dimanche à la Cité de l'espace à Toulouse.

Midi-Pyrénées a été la première région de France à disposer d'un Agenda 21 (programme d'action de développement durable pour le 21ème siècle) et le conseil régional est le premier de France à avoir équipé son Hôtel de région d'une centrale photovoltaïque.

 

ENVISAT---MERIS---France---04-06-2010.jpg 

Image MERIS du satellite européen ENVISAT acquise le 4 juin 2010 à 10h13 UTC
(Crédit image : Agence Spatiale Européenne - ESA)

 

ensoleillement-annuel-France.gif ensoleillement juillet France
ensoleillement-decembreFrance.gif

Cartes illustrant le nombre d'heures d'ensoleillement en France.
De gauche à droite : total annuel, mois de juillet, mois de décembre
(Crédit image : Météo France)

 

En savoir plus :


Suggestions d'utilisations pédagogiques :

  • Profiter de l'opportunité d'assister à la concrétisation du travail et des projets menés en équipe sur les véhicules solaires tout au long de l'année scolaire. Venez rencontrer les équipes d'élèves et les enseignants et découvrez une façon originale et motivante d'aborder la technologie, la physique, les énergies. Cette année, 17 lycées techniques de la région participent aux défis solaires. Une excellente occasion pour tous ceux qui envisagent de se porter candidat en 2011 !
  • Travail sur l'énergie solaire en classe : comprendre les paramètres qui influence les conditions d'éclairement : météorologie, latitute, etc. Travail bibliographique et réalisation de maquettes pédagogiques avec cellules photoélectriques et panneaux inclinables. Consulter en particulier de site de l'ADEME ou d'autres sites spécialisés sur l'énergie solaire. Voir également une carte d'ensoleillement sur le blog ma-meteo.
  • Etudier l'évolution de la couverture neigeuse depuis le début de l'année 2010 sur la chaîne des Pyrénées. Voir par exemple l'image MERIS publiée le 19 mai sur ce blog ou rechercher des images avec peu ou pas de couverture nuageuse sur le site MIRAVI de l'ESA.
Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 17:00

Du solaire pour les scolaires :

Pour la sixième année consécutive, Planète Sciences Midi-Pyrénées, en partenariat avec le Lycée Déodat de Séverac, organise, du 4 au 6 juin, les Défis Solaires à la Cité de l'Espace. Pour les Défis Solaires 2010, 17 projets lycéens, 12 projets collégiens, 9 projets élémentaires et 12 équipes de loisirs de la région sont attendus. Ce sont ainsi 50 équipes engagées dans l'étude et la réalisation de véhicules radio-commandés et utilisant exclusivement l'énergie solaire pour fonctionner qui vont participer à cette rencontre annuelle, avec le soleil qui fait enfin son apparition ! 50 animateurs bénévoles coordonnés par Planète Sciences Midi-Pyrénées encadrent cette manifestation.

Les défis solaires sont organisés avec le soutien de la Mairie de Toulouse, de la Région Midi-Pyrénées, du CNES et de l'Union Européenne (FEDER). Les défis solaires s'inscrivent dans le cadre plus large de l’Exposcience régionale 2010 organisée par le CIRASTI Midi-Pyrénées.

im1.jpg

Les défis solaires en 2009 : les équipes sur la ligne de départ (Crédit : Planète Sciences Midi-Pyrénées)

 

Développement durable, technologies spatiales et démarche pédagogique motivante :

Ces modèles de véhicules solaires établissent un trait d’union entre les transports et les énergies renouvelables.

En offrant une opportunité concrète de réaliser un projet sur le thème des énergies, ils permettent aux jeunes d'aborder des questions de société actuelles et de s'intéresser aux travaux menés dans les laboratoires de recherche ou dans l’industrie des nouvelles technologies de l’énergie.

C’est une approche pratique des solutions de transport non-polluantes et de développement durable.

Les concurrents des Défis Solaires auront à résoudre des problèmes similaires à ceux que rencontrent les ingénieurs du secteur spatial. Pour un satellite comme pour ces véhicules solaires miniatures, il faut fournir une alimentation à l’aide d’une source d’énergie limitée en puissance et pas disponible de manière continue (comme un satellite d'observation héliosynchrone qui passe toutes les 45-50 minutes dans l'ombre de la Terre). Il s’agira donc de stocker de l’énergie et par conséquent de gérer au mieux les échanges entre le générateur solaire (photovoltaïque), la batterie et les éléments consommateurs d’énergie.

Une différence rend la tâche encore plus difficile dans le cas du modèle réduit : les caprices de la météo sont imprévisibles.

La prise en compte de multiples contraintes (taille limitée du véhicule, particularités de la piste, longueur de l’épreuve) sont prétexte à vivre une véritable démarche de projet et de travail en équipe, proche des conditions d'un projet spatial industriel, tout au long de l'année scolaire. Une telle démarche est particulièrement motivante pour les classes participantes et apporte une dimension complémentaire à l'enseignement en classe. La participation de 17 lycées techniques de la région illustre l'intérêt de cette démarche.

 

Un village solaire : 

 Les Défis Solaires sont aussi l’occasion de présenter et promouvoir l’énergie solaire et les procédés associés. Un village permettra aux familles et aux participants de découvrir les énergies renouvelables et plus particulièrement les possibilités de l'énergie solaire. Dans ce cadre sont proposés des animations et des jeux pédagogiques, des rencontres et des présentations des travaux des organismes de recherche et des industries.


Des nouvelles retombées des activités spatiales : Capter l'énergie solaire depuis l'espace, rêve ou réalité proche ?

L’idée est simple mais pas si facile à mettre en pratique : collecter l’énergie solaire depuis l’espace et la transmettre vers la Terre grâce à un faisceau micro-ondes ou un laser infra-rouge.

Les japonais sont les premiers à en avoir parlé. EADS Astrium a présenté à la presse en début d'année son projet européen. Les ingénieurs d'EADS Astrium sont convaincus que l’état de l’art permet d’envisager la faisabilité de ce projet. Une première étape serait la réalisation d'un prototype d’ici cinq ans avec une puissance envoyée vers la Terre de 10 à 20 kW. C'est l'ordre de grandeur de la puissance des gros satellites de télécommunication. EADS Astrium dispose également du savoir-faire dans les liaisons par faisceau laser entre satellites et propose ainsi d'utiliser un laser infra-rouge pour transmettre l'énergie collectée au sol.

François Auque, PDG d'EADS Astrium, estimait au cours de sa conférence de presse en janvier 2010 que les technologies-clés étaient déjà maîtrisées et que, dès 2020, des stations spatiales laser de 20 à 50 kW pourraient convertir l’énergie du Soleil et la transmettre en infrarouge vers des stations au sol ou en mer.

 

Astrium-energie---2010.jpg

De l'energie solaire depuis l'espace ? (Crédit image : EADS Astrium)

 

Programme prévisionnel des défis solaires 2010 :

  • Vendredi 4 juin : présentation des projets des écoles primaires (9 écoles) de 10h30 à 12h00 suivie de la délibération jusqu'à 12h3o puis de la remise des prix à 15h30.
  • Vendredi 4 juin : présentation des projets des collèges (8 collèges) de 14hoo à 15h30, délibération après remise des prix des primaires de 16h00 à 16h30 puis remise des prix à 17h00.
  • Samedi 5 juin : présentation des projets des lycées (17 lycées) de 15h00 à 17h00, suivie de la délibération jusqu'à 17h30 puis de la remise des prix.
  • Dimanche 6 juin : présentation des projets loisirs (9 écoles d'ingénieurs ou clubs de passionnés) de 15h00 à 17h00, suivie de la délibération jusqu'à 17h30 puis de la remise des prix.

La remise des prix du samedi sera suivie par la conférence « Picard, une mission originale dédiée au Soleil », sur le thème « Variabilité du Soleil et du climat de la Terre »,

donnée par Gérard Thuillier (Ingénieur de recherche au service d'aéronomie du CNRS), principal investigateur de la mission Picard au CNRS.

 

En savoir plus :

 

Les sites des partenaires de Défis solaires :

Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 14:18

Les 7èmes Rencontres Régionales Météo Jeunes ont lieu le jeudi 20 mai 2010 à la Météopole de Toulouse.

Organisées par Planète Sciences Midi-Pyrénées, Météo France, l'Association des Anciens de la Météo et la Société Météorologique de France, ces Rencontres Météo Jeunes ont pour principaux objectifs :

  • de valoriser les projets éducatifs sur le thème de la météorologie réalisés sur la région Midi-Pyrénées par les jeunes,
  • de favoriser les échanges entre les jeunes et les professionnels de la météorologie,
  • de susciter le lancement de nouveaux projets dans les classes.

RMJ-2009---lacher-ballon.JPG

Préparation d'un lâcher de ballon stratosphérique pendant l'édition 2009
(Crédit photo : Planète Sciences Midi-Pyrénées)

Cette journée de valorisation de projets de jeunes s’adresse aux élèves et enseignants des établissements scolaires du primaire et du secondaire de la région Midi-Pyrénées.

Elle est possible grâce au soutien de Météo France, la Région Midi-Pyrénées, la Mairie de Toulouse, la DREAL Midi-Pyrénées, la Société Météorologique de France et l’Association des Anciens de la météorologie.

Pratique expérimentale, projets en équipe, rencontres, passion et émerveillement sont les mots d'ordre de cette journée depuis sa première édition. Le 20 mai, plus de 200 jeunes venus de toute la région sont attendus.

 

Le programme :

  • lâchers de ballons sonde avec radio-sondage et géo-positionnement (certaines des nacelles embarquent des appareils photos pour des expériences d’observation de la terre.
  • visites des installations de Météo France,
  • ateliers pratiques (tracés de cartes, construction d'instruments, initiation à la prévision, etc.)
  • rencontres avec des scientifiques, des prévisionnistes tels que Joël Collado ou des explorateurs.
  • conférences, quizz en météo, projections de film.

Après la présentation des projets météo menés cette année par les jeunes, un jury récompensera les meilleures équipes.

RMJ-2009---Jury.JPG RMJ-2009---presentation-jury.JPG

Présentation des projets aux membres du jury  (Crédit photo : Planète Sciences Midi-Pyrénées)

En savoir plus :

 RMJ09_groupe01.JPG

La photo souvenir de l'édition 2009 (crédit photo : Météo France)

Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 15:02

La mosaïque d'image ci-dessous a été réalisée par l'équipe de Planète Sciences Midi-Pyrénées à partir de plusieurs centaines de photographies aériennes acquises les 3 et 4 juillet 2007 à l'occasion du dixième anniversaire de la Cité de l'espace à Toulouse.

Ce produit pédagogique a été réalisé à partir de la nacelle NOTE ("Nacelle d'Observation de la TErre"). NOTE est un ballon captif, volant à environ 30 mètres d'altitude et dont la nacelle embarque un appareil photographique numérique. A partir des images aériennes, les jeunes participant à ces animations réalisent une mosaïque d'images. Proche du traitement d'image satellite, ce travail permet de découvrir les techniques de traitement des images et les questions de géométrie liés à l'acquisition des images par avion ou par satellite (influence du relief et vision stéréo, vue oblique et perspective, échelle, etc.)


mosaique cité espace 2007

 

Dans le cas de la Cité de l'espace, le ballon NOTE a été mis en oeuvre par une équipe d'animateurs de Planète Sciences Midi-Pyrénées (Eric Couffin, Benoit Wetstein, Guillaume et Céline Bracco). La production de la mosaïque image a été coordonnée par Guillaume Bracco, également ingénieur chez Magellium.

Développé par Planète Sciences Midi-Pyrénées en partenariat avec le service Culture Spatiale du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales), la nacelle NOTE et les outils associés peuvent être mis à disposition des éducateurs et des enseignants qui souhaitent mettre en place des activités de découverte d'initiation à l'observation de la terre (contact : Planète Sciences Midi-Pyrénées).

Repost 0

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...