Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 00:46

Blanche Neige et la grosse pomme

Aux Etats-Unis, les chutes de neiges ne sont pas une surprise au début de l’hiver. En novembre 2012, j’ai déjà publié quelques images des premières neiges à New York après le passage de l’ouragan Sandy et la campagne présidentielle de 2012.

En 2014, ce qui est exceptionnel, c’est la vague de froid que connaissent le centre, le Nord et l’Est des Etats-Unis et le Canada depuis début janvier : les températures sont descendues à des niveaux historiquement bas depuis une vingtaine d’années.

Le satellite Landsat 8 a immortalisé le samedi 4 janvier la couverture neigeuse autour de New York en fournissant une image étonnante.

Pour le premier extrait, centré sur Manhattan, je n’ai utilisé que le canal panchromatique qui offre une résolution meilleure, 15 mètres au lieu de 30 mètres dans les autres bandes, pour le cœur de la ville. Le second extrait est bien une image multispectrale même si on a l’impression de voir une scène en noir et blanc. J'ai forcé un peu (trop ?) sur le niveau de bleu pour mettre de la couleur...

Je n’ai pas réussi à mettre la main sur une image à haute ou très haute résolution, acquise par exemple par Pleiades (Pleiades 1B et Pleiades 1A fêtent respectivement leur premier et deuxième anniversaire en orbite) ou Spot 6, lancé un peu avant Pleiades 1B. J’ai l’impression qu’après les premiers mois en orbite, les opérateurs des satellites d’observation à haute résolution européens ou américains consacrent moins d’énergie à communiquer sur les performances de leurs satellites à l’occasion d’évènements comme celui-ci. Il est vrai que leur priorité numéro 1 est de rentabiliser des investissements coûteux, sur un marché où la concurrence est rude.

Si vous voulez voir une image de ville sous la neige en très haute résolution, voici un autre article avec un bel exemple avec Toulouse vu par le satellite Pleiades 1A.

 

Landsat 8 - Manhattan - Neige - 04-01-2014

Landat 8 - New York - Vague de froid - 04-01-2014

Deux extraits d’une scène acquise par le satellite Landsat 8 le 4 janvier 2014 à 19h36 UTC. En haut,
les environs de Manhattan en mode panchromatique (canal 8). En bas, un extrait couvrant une
zone plus large en mode multispectral (combinaison des canaux 4, 3 et 2). Crédit image : USGS

 

Statue de la Liberté ou bonhomme de neige

Malgré la résolution « modérée » du satellite Landsat 8, la présence de la neige met bien en évidence les structures de la ville. Les amoureux de New York reconnaitront en particulier les aéroports, JFK Airport, le plus étendu, tout à fait à l’Est, La Guardia, près de l’East River au Nord-est à la limite entre Manhattan et Harlem, et Newark Airport au Sud-ouest. Dans Manhattan, les ombres des gratte-ciel assombrissent l’image en lui donnant du relief (si vous préférez le relief en couleurs, voyez ces images). On reconnaît immédiatement la forme rectangulaire de Central Park. Les plans d’eau ne semblent pas encore gelés, comme en témoigne la grande tâche noire du reservoir, le plus grand plan d’eau.

Par contre, il doit falloir de la motivation et de bons vêtements pour se lancer sur les terrains de base-ball ou les pistes de jogging. Dans la pointe de Manhattan, j’imagine que la neige doit rendre la visite du site du Memorial 9/11 particulièrement émouvante, là encore à condition d’être prêt à affronter le froid.

Une image couvrant un champ plus large, acquise par l’instrument MODIS du satellite Aqua, également le 4 janvier 2014, permet de se rendre compte de l’ampleur de l’épisode neigeux.

 

Aqua - MODIS - USA - vague de froid - 04-01-2014 Aqua - MODIS - USA - vague de froid - 04-01-2014 - 721

Extrait d’une image acquise par l’instrument MODIS du satellite Aqua le 4 janvier 2014. A gauche, représentation en couleurs naturelles. A droite, composition colorée des canaux 7, 2 et 1 permettant de distinguer plus facilement neige et nuages. Crédit image : NASA / GSFC / MODIS Rapid Response.

 

Les pixels de l’image MODIS telle qu’elle est présentée ici ont une taille de 750 mètres de côté environ. Si vous voulez tout savoir sur les compositions colorées, je vous renvoie à cet article du blog Un autre regard sur la Terre.

 

Records de froid en vue

Cette vague de froid polaire est bien exceptionnelle : il faut semble-t-il remonter à 20 ans, pour retrouver des températures aussi basses avec de la neige et des pluies verglaçantes. Le froid a causé la mort d’un moins une dizaine de morts depuis fin décembre. Les rafales de vent accentuent l’impression de froid, avec des températures ressenties incroyables : jusqu’à -53°C dans le Montana pour la journée de lundi.

Les autorités ont alerté la population sur les risques liés à un tel froid et invitent les gens à rester chez eux s’ils le peuvent. Des lits supplémentaires ont été installés dans les refuges pour les sans-abris. Dans les aéroports, ce week-end, des milliers vols ont été retardés ou purement et simplement annulés. Le Canada connaît une situation similaire avec des températures inférieures à -30°C dans l’Ontario ou le Manitoba.

 

Vortex polaire, mets ton Gore-tex et ta polaire (dicton esquimau)

La dernière image de cet article met en évidence le phénomène météorologique à l’origine de cette vague de froid. Elle provient du satellite GOES-East opéré par la NOAA et a été prise le 6 janvier 2014 à 16h01 UTC.

 

GOES-E---Vortex polaire---06-01-2014---14h31.jpgImage du nord-est des Etats-Unis satellite GOES-E acquise le 6 janvier 2014 à 16h01 UTC.
Crédit: NOAA / NASA GOES Project

 

Ouille, ça caille...

Elle montre un élément caractéristique en hiver dans les zones polaires d’une planète en rotation : un vortex polaire. Il s’agit d’un tourbillon permanent associé à une zone de basse pression de grande taille, située à proximité des pôles terrestres, entre le milieu et le haut de la troposphère, la couche le plus basse de l’atmosphère, et la stratosphère, au-dessus de 8 kilomètres d’altitude. Il circule dans le sens inverse des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère nord.

L’image montre un front apportant des précipitations du nord au sud de la côte est des États-Unis. Derrière, à l’ouest, le ciel plus clair correspond à un air très froid poussé par le vortex polaire.

 

En savoir plus :

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean 10/01/2014 07:38

Article très intéressant et image inhabituelle. Merci

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...