Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 20:44

L’anticyclone met la pression

Ceux qui ont eu la chance de passer la dernière semaine des vacances de noël en montagne ont fait un bon choix. Les conditions anticycloniques qui règnent encore en France ont maintenu un temps splendide, avec soleil, ciel dégagé et atmosphère limpide, sur les chaînes montagneuses. Une météo idéale pour les amateurs de ski, de randonnées ou de photographie. Ce n’était malheureusement pas le cas sur le reste du pays avec une grisaille tenace et des nuages bas sur une grande partie du pays.

 

Terra - MODIS - Soleil - Grisaille - Anticyclone - 06-01-20

Le sud-ouest de la France vu par le satellite Terra dans la journée du dimanche 6 janvier. Crédit image :
NASA/GSFC - MODIS Rapid Response.

 

Dimanche en fin d’après-midi, le contraste était saisissant pour ceux qui quittaient les massifs montagneux pour regagner leur région d’origine. C’était mon cas dans les Hautes-Pyrénées : la descente du Val d’Azun vers Lourdes puis Tarbes donnait vraiment l’impression de plonger dans une mer de brume très dense avec une limite très nette entre les hauteurs ensoleillées et la plaine sous la grisaille. Egalement très étonnant : sur le plateau de Lannemezan, il faisait à nouveau un temps splendide, alors qu’en général, c’est plutôt ici que les choses se gâtent avec pluie ou neige…

Pour faire rêver un peu ceux qui n’ont pas eu la chance de passer un beau week-end de début janvier, voici par exemple une photographie prise le 5 janvier : elle montre la brèche de Roland, la Taillon et la station de ski de Gavarnie vue depuis le plateau de Sauguet.

 

Hautes-Pyrénées - Gavarnie - Plateau Sauguet - 05-01-2013

La brèche de Roland, le Taillon et la station de ski de Gavarnie photographiée à partie du plateau de Sauguet.
Crédit image : Gédéon.

 

Par curiosité, j’ai voulu savoir si cette situation météo contrastée et spectaculaire était visible sur les images satellites. L’image présentée ici provient du capteur MODIS du satellite Terra et le confirme directement. C’est encore plus explicite en l’affichant sur Google Earth avec le réseau routier et les principales villes : vous constaterez par exemple très facilement qu’il y avait bien une barrière de brume et à la sortie de Lourdes le long de la route jusqu’à Tarbes, que Lannemezan bénéficiait d’un large soleil et que, par contre, le reste du trajet jusqu’à Toulouse se faisait également sous un ciel très gris.

 

Pyrénées - Beau temps - Brume - Google earth - 06-01-2012

Pyrénées - Beau temps - Brume - Massif central - Google e

Deux extraits de l’image MODIS du 6 janvier affichée sous Google Earth. En haut, la chaîne des
Pyrénées entre Lourdes et Foix. En bas, en Auvergne, la chaîne des Puys au sud de
Clermont-Ferrand. Crédit image : NASA/GSFC - MODIS Rapid Response.

 

La corrélation entre le relief et la couverture nuageuse est très nette. La situation est similaire dans le massif central. L’extrait d’image ci-dessus, centré sur Puy mary, montre un trou dans la couverture nuageuse et les motifs étonnant des nuages bas épousant les contours des cours d’eau.

C’était également le cas en Dordogne quelques jours plus tôt, le 2 janvier avec des nappes de nuages dans les fonds de vallées comme le montre cette autre image acquise par le capteur MODIS du satellite Terra.

 

Terra - MODIS - Soleil - Grisaille - Anticyclone - 02-01-20

La région du foie gras vue par le satellite Terra le lendemain du repas du nouvel an 2013.
Crédit image : NASA/GSFC - MODIS Rapid Response

 

Comme pour l’anticyclone, avec les nouvelles taxes, la pression augmente dans les bars…

Les conditions anticycloniques ont déjà été illustrées à plusieurs reprises sur le blog Un autre regard sur la Terre, surtout au printemps. C’est plus rare mais elles peuvent également se produire en hiver, comme c’est le cas depuis fin décembre.

Si vous regardez votre baromètre, cela ne vous a pas échappé : depuis le début de l’année, l'aiguille indiquait le "Beau fixe" (pression atmosphérique entre 1030 et 1040 hPa). Pourtant, sauf si vous étiez dans les régions montagneuses ou une partie du sud-est de la France, le soleil étiez totalement absent avec une grisaille persistante et même quelques pluies...

Comme expliquer cela ? Il s’agit des conséquences des conditions anticycloniques : la maintien d’un temps particulièrement stable. Au printemps ou en été, c’est souvent signe de beau temps durable.

En hiver, l'humidité est piégée au sol, sous forme de nuages bas (stratus). Le soleil est trop bas sur l'horizon pour dissiper la grisaille : ses rayons plus rasants qu’en été n’ont pas assez d'énergie. Le ciel reste désespérément couvert…

En montagne, la grisaille laisse la place à un temps ensoleillé avec même un ciel bleu du matin au soir et une luminosité exceptionnelle en altitude. L’arrivée d'air très doux en provenance des zones subtropicales contribue également à entretenir des températures anormalement douces : on pouvait pique-niquer en tee-shirt début janvier dans les Pyrénées.

Au moment où j’écris cet article, la situation se prolonge… L’évolution à plus longue échéance varie selon les modèles de prévision météorologiques, prédisant ou non un déplacement vers le nord de la zone de hautes pressions. A suivre dans les jours qui viennent, avec des scénarios très différents pour l’évolution des températures, plus ou moins glaciales sur l’Europe continentale…

Un tel phénomène est rare mais pas exceptionnel : en décembre et janvier 1988 ou en décembre 89, les conditions anticycloniques s'étaient maintenues tout au long de l’hiver : un puissant anticyclone s'était développé des Açores vers notre pays, également accompagné de soleil et d'air très doux en altitude et, au contraire, un ciel gris et bas en plaine.

 

Anticyclone : aiguille du baromètre et aiguilles de la montre

On parle d’anticyclone quand des « régions » de l'atmosphère maintiennent durablement, à chacun de leurs niveaux d'altitude, une pression atmosphérique plus élevée que dans les zones voisines. Au niveau de la mer , les pressions dans un anticyclone sont donc sensiblement plus élevées que la pression atmosphérique normale, proche de 1 015 hPa.

Autour d'un anticyclone, les vents tournent dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Nord, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Sud. Les grands anticyclones stables ou semi-stables contribuent beaucoup à réguler la circulation générale de la basse atmosphère. C’est le cas du célèbre anticyclone des Açores. Moins connus du grand public, il y a également l'anticyclone thermique de Sibérie dans l'hémisphère Nord et l'anticyclone de Sainte-Hélène dans l'hémisphère Sud.

Le mouvement des vents autour d’une zone de haute pression entraîne un réchauffement et une tendance à l' évaporation : à l’échelle globale, le profil de température vertical contribue à une grande stabilité de l'air.

Pour terminer et jeter un coup d’œil sur les Alpes, une dernière image acquise le 4 janvier 2013, toujours par le satellite Terra, avec deux représentations différentes de la même image. Je vous invite à lire cet autre article du blog Un autre regard sur la Terre qui explique pourquoi il est plus facile de distinguer les nuages des zones enneigées dans l’image de droite.

 

Terra - MODIS - Soleil - Grisaille - Alpes - Antic-copie-1 Terra - MODIS - Soleil - Grisaille - Alpes - Anticyclone - 

Les Alpes, le sud-est de la France et le nord de l’Italie vue par le capteur MODIS du satellite américain Terra le 4 janvier 2013. A droite, représentation en couleurs naturelles, à gauche représentation dite « 721 ». Crédit image : NASA/GSFC - MODIS Rapid Response.

 

En savoir plus :

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gédéon - dans Météorologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...