Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 14:14

Le satellite allemand TanDEM-X a acquis ses premières images jeudi 24 juin 2010, soit un temps record de 3 jours après le lancement. Publiées sur le site de l’agence spatiale allemande (DLR), ces premières images ont fait l’objet d’un article sur ce blog.

 

20100624 FirstTDXImage MoscowUne des premières images TanDEM-X du nord-ouest de la ville de Moscou avec en particulier l’aéroport international Moscou-Cheremetievo avec ses deux terminaux et les pistes et les bassins de Pirogovskoie et d’Ouchinskoie sont visibles au nord de la ville (Crédit image : DLR)

 

Voir à travers les nuages avec les satellites radar :

Ces images sont intéressantes en tant que telles pour illustrer les caractéristiques d’une image SAR (Synthetic Aperture Radar, Radar à synthèse d’ouverture). Par contre, seules, elles ne permettent pas vraiment de démontrer un des principaux atouts de l’observation radar : la possibilité de voir à travers les nuages.

Une des images couvre le nord-ouest de la ville de Moscou. Par curiosité, j’ai cherché à savoir si des images optiques avaient été acquises le même jour. C’est le cas avec le radiomètre MERIS du satellite ENVISAT de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) : une scène a été acquise le 24 juin à 8h05 UTC.

Il faut un peu d’entraînement pour passer d’une image à l’autre et les comparer. L’extrait de la carte Google maps ci-dessous aide à se repérer sur les images qui ont des niveaux de détails très différents (250 mètres pour MERIS, de 1 mètre à 16 mètres pour TanDEM-X). Les cours d’eau visibles sur l’image MERIS sont des bons points de repère. Le cadre dessiné sur l’image MERIS délimite approximativement la zone de l’image TanDEM-X.

Google maps - Moscou - large

Carte Google maps de Moscou (utiliser les cours d'eau pour se repérer sur l'image)

 

La couverture nuageuse de l’image MERIS illustre parfaitement l’intérêt de l’image radar. Dans certaines régions du monde où la couverture nuageuse est importante, les satellites radar sont des instruments indispensables quand il faut acquérir des images à une date précise, comme par exemple en cas de catastrophe naturelle. L’idéal est de pouvoir bénéficier de la complémentarité entre des images optiques et des images radar. Ce n’est pas toujours possible pour des raisons techniques ou économiques (achat des images).

Si on oublie cette possibilité unique (la vision tout temps) des satellites radar, comparer imagerie optique et imagerie radar revient à comparer télévision en couleurs et en noir et blanc. Le signal radar offre bien d'autres possibilités, même si l'interprétation visuelle des images est moins directe qu'avec celles fournies par les satellites optiques, dont le fonctionnement est plus proche de celui de l'oeil humain. Des traitements particuliers permettent d'extraire les informations signal radar (par exemple : interférométrie pour les déplacements de terrain).


Meris---Moscou---24-06-2010---annote.jpgExtrait d’une scène MERIS acquise le 24 juin 2010 par le satellite ENVISAT et provenant
du site MIRAVI (Crédit image : Agence Spatiale Européenne – ESA)

 

En savoir plus :

 

Suggestions d’utilisation pédagogique en classe :

  • Travail sur les différentes sources d’images, leurs caractéristiques et leurs apports : rechercher sur les sites fournissant des images en ligne ou sur les galeries d’images des principaux fournisseurs d’images des images sur une même zone. Comparer les caractéristiques et les dates ou périodes d’acquisition. Note : les sites de grands évènements très médiatisés (catastrophes naturelles, grandes villes, sites d’évènements sportifs) sont souvent bien couverts. Voir par exemple la série d'articles sur ce blog sur les stades du mondial 2010.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...