Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 21:24

Pas encore de traces de vie, mais des traces de vis et de mécanique…

Le lendemain de l’atterrissage sur Mars et de la photographie de la descente sous parachute, le satellite MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) est retourné sur la « scène du crime ».

« Scène de crime » : c’est l’expression employée par Sarah Milkovich, une scientifique responsable de la camera HiRISE du satellite MRO pendant un point presse organise le 7 août 2012 au Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena.

 

Entre les experts et NCIS : autopsie d’un succès...

Avant le démarrage effectif des travaux scientifiques, les ingénieurs de la mission Mars Science Laboratory vérifient que l’arrivée sur Mars s’est bien passée exactement comme prévu. Ils sont donc dans une situation très proche des enquêteurs qui analysent une scène de crime : les nouvelles images de la caméra HiRISE de MRO apportent des informations très précieuses pour ce travail d’investigation.

C’est donc encore une image impressionnante qui est publiée ce soir : une image où on peut retrouver tous les éléments du vaisseau qui est rentré dans l’atmosphère de Mars pour amener Curiosity à bon port : le parachute, le bouclier thermique, la coque supérieure, le rover et même… un « crane ». Rassurez-vous, c’est de l’anglais : il s’agit bien de la grue ou du pont volant qui a servi à descendre Curiosity en douceur au bout des câbles.

 

MSL---Curiosity---MRO---HiRISE---Scene-de-crime---07-08-20.jpgDans le cratère Gale et à proximité Mont Sharp, tous les éléments de la mission martienne MSL
autour du rover Curiosity vus par la caméra HiRISE du satellite MRO.
Crédit image : NASA / JPL / University of Arizona

 

Au moment où on se préoccupe de plus en plus de la question des débris en orbite, on peut penser que la zone d’atterrissage commence à ressembler à la chambre de ma fille et qu’un peu de rangement ne ferait pas de mal… Peut-être pas d’extra-terrestres mais certainement des traces d’activité humaine sur Mars !

Les quatres vignettes suivantes sont des extraits de l'image centrés sur les principaux éléments de la mission : le rover MSL, la "grue-pont", le bouclier thermique et le parachute avec la coque supérieure.

J'attends avec impatience de lire des comptes rendus plus complets de la première phase de la mission avec les différences entre les simulations et ce qui s'est effectivement passé. Actuellement, ces images semblent confirmer que le mot "nominal" a du résonner souvent dans la salle de contrôle du JPL à Pasadena.

 

Curiosity---MRO---MSL---07-08-2012.jpg Curiosity---MRO---Bouclier-thermique---07-08-2012.jpg
Curiosity - MRO - Parachute - Bouclier arrière - 07-08-201 Curiosity---MRO---Crane---Pont-MSL---07-08-2012.jpg

De haut en bas et de gauche à droite, les éléments de la mission MSL après le "landing" : le rover
MSL. le bouclier thermique, le parachute et la coque supérieure, le "crane".
Crédit image : NASA / JPL / University of Arizona

 

Autour du point d'atterrissage de MSL, sous réserve de confirmation, le sol est plus sombre : il semble que la poussière brillante en surface a été chassée par les jets des rétrofusées de la grue volante (la NASA a publiée une image qui confirme cette hypothèse) et que le matériel juste sous cette couche de poussière est désormais visible.

Selon le site de l'Université d'Arizona, la résolution des images d'origine est d'environ 40 cm. Par contre, son contraste n'est pas très bon par rapport à d'autres images prises par la caméra HiRISE : c'est à cause de la très forte inclinaison que les équipes opérationnelles ont du donner au satellite MRO afin que sa caméra pointe dans la direction du site d'atterrissage. L'inclinaison par rapport à une visée verticale, l'angle de roulis, est ici de 41 degrés, bien plus que la limite normale de 30 degrès. Encore une similitude avec le satellite Pléiades et son agilité.

 

Et la couleur :

Elle fonctionne bien aussi en couleurs la caméra de HiRise ? Effectivement, mais les barrettes CCD des deux autres bandes (la verte-bleue et la proche infrarouge) sont bien plus petites (4048 pixels) que celle de la bande rouge (20264 pixels). Couvrant les longueurs d'ondre comprises entre 0,550 et 0,850 µm, c'est cette bande rouge qui fournit les images panchromatiques présentées ici. La fauchée, la largeur au sol des images panchromatiques est de 6 kilomètres à 300 kilomètres d'altitude. La fauchée des images en couleurs, combinant les trois bandes n'est que de 1,2 kilomètre dans les mêmes conditions.

MRO a bien transmis une image en couleurs au moment où le satellite survolait la zone. En fait une scène complète le long de la trace du satellite.

Elle ne couvre pas les élements de MSL repérés plus haut mais elle fournit une image spectaculaire du cratère Gale et du Mont Sharp (Aeolis Mons pour les intimes). En voici une version très fortement sous-échantillonnée (l'image originale est sur le site de l'Université d'Arizona) et trois extraits en meilleure résolution. L'image a été pivotée de 90 degrés pour créer un effet de perspective : en réalité la grande longueur est parallèle à la trace du satellite.

 

MRO---Mars---Mont-Sharp---07-08-2012---SE.jpg

MRO---Mars---Mont-Sharp---07-08-2012---EX1.jpg MRO - Mars - Mont Sharp - 07-08-2012 - EX2 MRO---Mars---Mont-Sharp---07-08-2012---EX3.jpg

Image en couleurs du cratère de Gale et du Mont Sharp vu par la caméra HiRISE de MRO le 7 août 2012. En haut, vue en résolution réduite. En bas, trois extraits. Crédit : NASA / JPL / University of Arizona

 

Cerise sur le gateau : le rover ne s'est pas posé très loin du centre de l'ellipse d'incertitude.

 

MSL---Curiosity---Estimation-position-lieu-atterrissage.jpgEstimation de la position d'atterrisage du rover Curiosity. Crédit image : NASA - JPL - Caltech

 

 

En savoir plus :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...