Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 23:11

Terra---MODIS---Typhon-Pabuk---25-09-2013.jpgLe typhon Pabuk au large du Japon vu par le satellite Terra. Image prise par l’instrument MODIS
le 25 septembre 2013. Crédit image : NASA /GSFC / MODIS Rapid Response.

 

Super petit lapin ou speedy rabbit ?

Depuis quelques jours, c'est l'automne. En Asie, c'est surtout la pleine saison cyclonique.

Le 21 septembre 2013, le typhon Usagi, le 19ème de la saison, le premier supertyphon après Bopha en décembre 2012. Avec des rafales à plus de 300 km/h et des vagues de 9 à 10 mètres, il a fait au moins 25 morts dans le sud de la Chine, et paralysé le trafic aérien sur l'aéroport de Hong Kong.

Lundi 23 septembre, c’est le typhon Man-yi a traversé lundi le Japon du sud au nord, avec des pluies exceptionnelles. Dans la région de Fukushima, des mesures de précaution ont été prises pour protéger les équipements de refroidissement de la centrale nucléaire accidentée par le tsunami du 11 mars 2011.

Désormais, les services de météorologie surveillent Pabuk qui s’est formé en plein océan pacifique et s’est beaucoup renforcé depuis 24 heures : dans un bulletin publié le 25 septembre à 21h40 UTC, la Japan Meteorological Agency indique une pression au centre de 965 hPa, des vents soutenus à plus de 110 km/h avec des rafales à 160 km/h.

Heureusement, les prévisions de trajectoire indiquent que Pabuk devrait rester au large des côtes orientales du Japon.

 

MTSAT---Japon---Typhone-Pabuk---IT-25-09-2013---21h30.png Le typhon Pabuk observé dans l’infra-rouge thermique par le satellite géostationnaire japonais MTSAT.
Crédit image : Japan Meteorological Agency (JMA)

 

Même au large, le passage Pabuk devrait néanmoins engendrer de fortes intempéries, une hauteur de houle inhabituelle avec un risque de phénomène de surcote.

 

Le saviez-vous ? Equinoxes et satellites météorologiques

Pour les satellites météorologiques en orbite géostationnaire, la période de l’équinoxe, au début de l’automne ou du printemps, oblige les opérateurs de ces satellites à effectuer des opérations particulières :

  • Pendant la période d’équinoxe, le soleil se retrouve aligné avec un satellite et sa station au sol une fois par jour. Dans cette configuration, le rayonnement du soleil peut perturber ou empêcher les communications entre le satellite et sa station au sol. En général, les observations sont annulées pendant cette période.
  • De même, le soleil, la terre peuvent se trouver approximativement alignés avec un satellite pendant la période d'équinoxe. Dans ce cas, la lumière du soleil, si elle entre directement dans le capteur de l’instrument, peut degrader la qualité des données d'image.

 

En savoir plus :

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gédéon - dans Météorologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...