Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 17:00

Du solaire pour les scolaires :

Pour la sixième année consécutive, Planète Sciences Midi-Pyrénées, en partenariat avec le Lycée Déodat de Séverac, organise, du 4 au 6 juin, les Défis Solaires à la Cité de l'Espace. Pour les Défis Solaires 2010, 17 projets lycéens, 12 projets collégiens, 9 projets élémentaires et 12 équipes de loisirs de la région sont attendus. Ce sont ainsi 50 équipes engagées dans l'étude et la réalisation de véhicules radio-commandés et utilisant exclusivement l'énergie solaire pour fonctionner qui vont participer à cette rencontre annuelle, avec le soleil qui fait enfin son apparition ! 50 animateurs bénévoles coordonnés par Planète Sciences Midi-Pyrénées encadrent cette manifestation.

Les défis solaires sont organisés avec le soutien de la Mairie de Toulouse, de la Région Midi-Pyrénées, du CNES et de l'Union Européenne (FEDER). Les défis solaires s'inscrivent dans le cadre plus large de l’Exposcience régionale 2010 organisée par le CIRASTI Midi-Pyrénées.

im1.jpg

Les défis solaires en 2009 : les équipes sur la ligne de départ (Crédit : Planète Sciences Midi-Pyrénées)

 

Développement durable, technologies spatiales et démarche pédagogique motivante :

Ces modèles de véhicules solaires établissent un trait d’union entre les transports et les énergies renouvelables.

En offrant une opportunité concrète de réaliser un projet sur le thème des énergies, ils permettent aux jeunes d'aborder des questions de société actuelles et de s'intéresser aux travaux menés dans les laboratoires de recherche ou dans l’industrie des nouvelles technologies de l’énergie.

C’est une approche pratique des solutions de transport non-polluantes et de développement durable.

Les concurrents des Défis Solaires auront à résoudre des problèmes similaires à ceux que rencontrent les ingénieurs du secteur spatial. Pour un satellite comme pour ces véhicules solaires miniatures, il faut fournir une alimentation à l’aide d’une source d’énergie limitée en puissance et pas disponible de manière continue (comme un satellite d'observation héliosynchrone qui passe toutes les 45-50 minutes dans l'ombre de la Terre). Il s’agira donc de stocker de l’énergie et par conséquent de gérer au mieux les échanges entre le générateur solaire (photovoltaïque), la batterie et les éléments consommateurs d’énergie.

Une différence rend la tâche encore plus difficile dans le cas du modèle réduit : les caprices de la météo sont imprévisibles.

La prise en compte de multiples contraintes (taille limitée du véhicule, particularités de la piste, longueur de l’épreuve) sont prétexte à vivre une véritable démarche de projet et de travail en équipe, proche des conditions d'un projet spatial industriel, tout au long de l'année scolaire. Une telle démarche est particulièrement motivante pour les classes participantes et apporte une dimension complémentaire à l'enseignement en classe. La participation de 17 lycées techniques de la région illustre l'intérêt de cette démarche.

 

Un village solaire : 

 Les Défis Solaires sont aussi l’occasion de présenter et promouvoir l’énergie solaire et les procédés associés. Un village permettra aux familles et aux participants de découvrir les énergies renouvelables et plus particulièrement les possibilités de l'énergie solaire. Dans ce cadre sont proposés des animations et des jeux pédagogiques, des rencontres et des présentations des travaux des organismes de recherche et des industries.


Des nouvelles retombées des activités spatiales : Capter l'énergie solaire depuis l'espace, rêve ou réalité proche ?

L’idée est simple mais pas si facile à mettre en pratique : collecter l’énergie solaire depuis l’espace et la transmettre vers la Terre grâce à un faisceau micro-ondes ou un laser infra-rouge.

Les japonais sont les premiers à en avoir parlé. EADS Astrium a présenté à la presse en début d'année son projet européen. Les ingénieurs d'EADS Astrium sont convaincus que l’état de l’art permet d’envisager la faisabilité de ce projet. Une première étape serait la réalisation d'un prototype d’ici cinq ans avec une puissance envoyée vers la Terre de 10 à 20 kW. C'est l'ordre de grandeur de la puissance des gros satellites de télécommunication. EADS Astrium dispose également du savoir-faire dans les liaisons par faisceau laser entre satellites et propose ainsi d'utiliser un laser infra-rouge pour transmettre l'énergie collectée au sol.

François Auque, PDG d'EADS Astrium, estimait au cours de sa conférence de presse en janvier 2010 que les technologies-clés étaient déjà maîtrisées et que, dès 2020, des stations spatiales laser de 20 à 50 kW pourraient convertir l’énergie du Soleil et la transmettre en infrarouge vers des stations au sol ou en mer.

 

Astrium-energie---2010.jpg

De l'energie solaire depuis l'espace ? (Crédit image : EADS Astrium)

 

Programme prévisionnel des défis solaires 2010 :

  • Vendredi 4 juin : présentation des projets des écoles primaires (9 écoles) de 10h30 à 12h00 suivie de la délibération jusqu'à 12h3o puis de la remise des prix à 15h30.
  • Vendredi 4 juin : présentation des projets des collèges (8 collèges) de 14hoo à 15h30, délibération après remise des prix des primaires de 16h00 à 16h30 puis remise des prix à 17h00.
  • Samedi 5 juin : présentation des projets des lycées (17 lycées) de 15h00 à 17h00, suivie de la délibération jusqu'à 17h30 puis de la remise des prix.
  • Dimanche 6 juin : présentation des projets loisirs (9 écoles d'ingénieurs ou clubs de passionnés) de 15h00 à 17h00, suivie de la délibération jusqu'à 17h30 puis de la remise des prix.

La remise des prix du samedi sera suivie par la conférence « Picard, une mission originale dédiée au Soleil », sur le thème « Variabilité du Soleil et du climat de la Terre »,

donnée par Gérard Thuillier (Ingénieur de recherche au service d'aéronomie du CNRS), principal investigateur de la mission Picard au CNRS.

 

En savoir plus :

 

Les sites des partenaires de Défis solaires :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...