Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 01:49

Il y a un peu plus d'un an, le 13 janvier 2012, le paquebot Costa Concordia s'échouait au large de l'île du Giglio, en Italie, faisant 30 morts et 2 disparus.

A l'époque, j'avais publié une image très spectaculaire prise par un satellite américain de la société Digital Globe, ainsi que des images radar provenant des satellites Envisat (qui n'est plus opérationnel après la panne du mois d'avril 2012) et Cosmo-Skymed. C'est un des articles les plus consultés du blog Un autre regard sur la Terre (après ceux sur la mer d'Aral et les couleurs de l'arc en ciel). Vous y trouverez quelques explications sur les circonstances étonnantes du naufrage.

Voici aujourd'hui une image acquise le 18 janvier 2013 par le satellite Pléiades 1B, publiée par le CNES sur son blog "La tête en l'air". Plus exactement, c'est une paire d'images stéréo qui a été transformée en anaglyphe, une représentation qui permet de percevoir le relief avec des lunettes à verres colorés, comme l'image 3D de la Mecque publiée il y a quelques jours.

 

Pleiades-1B---Costa-Concordia---3D---Ile-de-Giglio---18-01-2013

Représentation 3D (anaglyphe) de deux images du Costa Concordia et de l'île du Giflio en
Italie acquises par le satellite Pléiades 1B le 18 janvier 2013.
Crédit image CNES - Distribution Astrium Services / Spot image.

 

Le renflouage effectif, ou plutôt le "déséchouage", de l'épave du "Costa Concordia", n'aura pas lieu avant l'été 2013. Selon une évaluation de la compagnie Titan, en charge du projet, le coût des opérations s'élèverait au moins à 300 millions d'Euros.

Pour le responsable de Titan, il s’agit de « la plus grande récupération d’épave de l’Histoire » par le tonnage (près de 45000 tonnes) et la longueur du paquebot (290 mètres). 

En zoomant dans l'image autour du Paquebot, on peut se faire idée des moyens mis en place pour préparer cette remise à flot du Costa concordia.

 

Avec Titan, les travaux d'Hercule avancent...

La technique retenue consiste à remettre le navire dans la position où il se trouvait au moment où il s’est échoué avant de le déplacer.

Cette opération risquée comporte plusieurs étapes depuis la stabilisation de l’épave par un système d’ancrage et l'installation de tourelles de retenue jusqu'au basculement du navire pour le remetttre en position verticale. Entretemps, un faux fond métallique et des caissons flottants seront mis en place afin de supporter le poids du navire.
Les travaux ont pris du retard...

 

En savoir plus :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...