Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 22:05

 

Pour un fois, ce n'est pas une image satellite qui sert d'introduction à un article du blog Un autre regard sur la Terre. L'image suivante provient du radar météorologique de l'île Willis au nord-est de l'Australie, entre la côte et la grande barrière de corail. Elle correspond à la situation du 2 février à 20h45 UTC, alors que le cyclone Yasi, avec son oeil bien formé, est juste au-dessus de l'île Willis. Il est probable que le radar de l'île Willis cesse de fonctionner dans les heures qui viennent.

 

Willis-Island---Radar-pluie---01-02-2011---20h50-UTC.gifImage du radar météo de l'île de Willis acquise le mardi 1er février 2011 à 20h45 UTC.
L'échelle de couleur matérialise la densité des précipitations.
Crédit image : Bureau météorologique australien (BOM)

 

Willis Island est une petite île d’une surface de moins de 8 hectares, située à 450 km à l’est de Cairns dans la mer de Corail. Le point le plus élevé est à 9 mètres au-dessus du niveau de la mer : les vagues accompagnant le cyclone Yasi ont une hauteur du même ordre de grandeur. Le radar météorologique (modèle TVDR 2500 opérant en bande C) est « particulièrement » bien placé pour observer les précipitations causées par les cyclones tropicaux dans un rayon de 300 km environ.

 

Le cyclone Yasi désormais classé en catégorie 5, la plus élevée

Dans le bulletin publié le 2 février 2011 à 5h du matin (en heure locale AEST), le bureau météorologique australien avertit :

SEVERE TC YASI IS A LARGE AND VERY POWERFUL TROPICAL CYCLONE AND POSES AN EXTREMELY SERIOUS THREAT TO LIFE AND PROPERTY WITHIN THE WARNING AREA, ESPECIALLY BETWEEN PORT DOUGLAS AND TOWNSVILLE. THIS IMPACT IS LIKELY TO BE MORE LIFE THREATENING THAN ANY EXPERIENCED DURING RECENT GENERATIONS.

The Cyclone has now reached CATEGORY 5 and will continue to move in a west-southwesterly direction during today.

Coastal residents within the warning, and particularly between Port Douglas and Townsville are specifically warned of an EXTREMELY DANGEROUS sea level rise [i.e. storm tide] as the cyclone approaches and crosses the coast. The sea is likely to steadily rise up to a level which will be VERY DANGEROUSLY above the normal tide, with EXTREMELY DAMAGING WAVES, strong currents and flooding of low-lying areas extending some way inland. People living in areas likely to be affected by this flooding should take measures to protect their property as much as possible, and be prepared to follow instructions regarding evacuation of the area if advised to do so by authorities.

DAMAGING WINDS with gusts to 90 km/hr are expected to develop on coastal islands later this morning, then extend onto the coast during the day, and further inland across the northern tropical interior overnight.

Between Cooktown and Ingham these winds will become DESTRUCTIVE with gusts in excess of 125km/hr during the afternoon and VERY DESTRUCTIVE with gusts above 280 km/hr between Port Douglas and Cardwell during the evening as the cyclone approaches. These VERY DESTRUCTIVE winds can also occur on the seaward side of

hills to the north of the cyclone and are also forecast to reach the Atherton Tablelands.

FLOODING RAINS will develop from Cooktown to Sarina during the afternoon and then extend inland overnight.

People between Cape Melville and Sarina, extending inland to Croydon and Hughenden should complete preparations quickly and be prepared to shelter in a safe place.

 

L'oeil du cyclone Yasi sous l'oeil d'Envisat

Trois heures plus tard, hier à 23h42 UTC, le satellite européen ENVISAT a observé à nouveau le cyclone Yasi à proximité des côtes australiennes. Il s'agit ici d'une image acquise dans le spectre visible en milieu de journée pour les australiens (ENVISAT est un satellite héliosynchrone qui survole une zone donnée à la même heure locale).


Envisat---Cyclone-Yasi---01-02-2011---23h34.jpg  Extrait d'une image du capteur MERIS du satellite européen ENVISAT acquise le 1er
février 2011 à 23h42 UTC. Un traitement a été appliqué par Planète Sciences Midi-Pyrénées
pour améliorer le contraste à l'intérieur du cyclone Yasi. L'image originale a une résolution
3 fois plus fine. Crédit image : Agence Spatiale Européenne (ESA)

 

L'image permet de voir très nettement l'oeil du cyclone très bien formée. C'est également à partir de la forme et de la structure du cyclone visible sur les images que les spécialistes déterminent la catégorie du cyclone sure une échelle de 1 à 5. Par exemple, pour la technique dite "de Dvorak",on utilise des images visibles et infrarouge pour estimer l'intensité du cyclone :

  • Dans le spectre visible, on évalue le stade de développement selon la forme des nuages au centre du cyclone et dans les bras en spirales qui l'entourent en comparant ce qu'on observe à des modèles de référence.
  • Dans l'infra-rouge, on évalue la différence de température entre l'œil, plus chaud, et le haut des nuages d'orage périphériques : plus la différence est grande, plus le sommet des nuages est à haute altitude et plus les orages associés sont intenses.

Vous trouverez certainement sur les sites spécialisés des images avec des représentations colorées particulières destinées à faciliter cettte interprétation visuelle. J'en publierai une dans un prochain article sur Yasi. 

Pour Yasi, les dernières informations publiées dans le bulletin de 4h00 AEST (heure locale de la côte est australienne) sont les suivantes :

  • Position du centre : 15,7°S et 151,7°E avec une précision de 20 kilomètres.
  • Déplacement vers l'ouest - su-ouest à une vitesse de 30 km/h.
  • Rafales de vent à proximité du centre : 295 km/h.
  • Catégorie : 5.
  • Pression au centre : 924 hectopascals.

 

En savoir plus :

 

Suggestions d'utilisations pédagogiques en classe :

  • Reprendre les informations données dans les articles sur Yasi et réaliser un travail en classe sur l'organisation de l'alerte cyclonique et les moyens utilisés.
  • En utilisant, l'ensemble des bulletins d'alerte publiés sur Yasi, retracer son historique : position, intensité, vitesse des vents, pression au centre, etc. Réaliser des cartes et des courbes sous Excel ou Calc pour représenter l'évolution de ces paramètres.
  • Voir d'autres suggestions d'utilisations avec les élèves sur la page sur les cyclones et les tempêtes tropicales.

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Gédéon - dans Météorologie
commenter cet article

commentaires

Philippe 11/02/2011 17:41


Le 11 février, le radar météo de Willis Island semble toujours hors service (cf le lien internet)


Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...