Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 14:31

Dans le cadre des rendez-vous météo « autour d’un micro avec Joël Collado », la section Midi-Pyrénées de la Société Météorologique de France et la Cité de l’espace, en partenariat avec Météo-France, proposent jeudi 17 novembre à 18h30 à la cité de l’espace une conférence « La calotte polaire de l’Antarctique vue de l’espace ».

Frédérique Rémy et Thomas Flament, glaciologues au LEGOS (Observatoire Midi-Pyrénées), feront le point l’apport des satellites d’observation dans la connaissance de l’évolution des zones polaires en général et de l’antarctique en particulier.

 

Envisat---ASAR---Glacier-Mertz-et-iceberg-B-9B---12-2007.jpgDans l’antarctique, la langue du glacier Mertz et l’iceberg B-9B vu par le radar ASAR (Advanced
Synthetic Aperture Radar) du satellite européen Envisat en décembre 2007.
Crédit image : Agence Spatiale Européenne (ESA)

 

Depuis son lancement en 2002, le satellite européen Envisat survole les zones polaires. A son bord, un altimètre permet de suivre l’évolution de la topographie de l’Antarctique.

Les scientifiques observent une nette accélération de certains glaciers côtiers, et des variations plus douces à l’intérieur du continent dues à la variabilité climatique, particulièrement forte en régions polaires. Cet instrument a permis de détecter des réseaux hydrologiques sous-glaciaires que l’on voit maintenant évoluer et se vidanger. D’autres satellites radar ou optiques sont utilisés pour le suivi des ces phénomènes liés à l’évolution de notre climat.

La conférence a lieu à la Cité de l’espace en salle Altaïr. La soirée débutera par le traditionnel point météo de Joël Collado. Joël Collado de Météo-France est prévisionniste sur France Info et de France Inter. Il est président de la section SMF Midi-Pyrénées.

L’entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

 

L’image suivante provient du satellite radar TerraSAR-X. Enregistrée en mode « StripMap » à 3,5 mètres de résolution le 6 novembre 2011, elle montre une grande faille formée sur le glacier Pine Island, l’un des glaciers de l’antarctique se déplaçant le plus rapidement. Le bloc qui va se détacher a une surface d’environ 890 km2. La faille de 30 km de longueur et de 80 mètres de large s’aggrandit d’environ deux mètres par jour.

 

TerraSAR-X---Pine-Island---06-11-2011---Vue-ensemble.jpg TerraSAR-X---Pine-Island---06-11-2011---Extrait.jpg 

Combinaison de deux images de la faille du glacier Pine Island acquise par le satellite allemand
TerraSAR-X le 6 novembre 2011. Crédit image : Astrium Services / Infoterra GmbH.

 

En savoir plus :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clovis Simard 20/06/2012 13:38

Blog(fermaton.over-blog.com),No-25: SCIENCE INCONNUE ? Celle de l'avenir ?.

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...