Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 17:26

Alors que la fuite de pétrole à l’origine de la marée noire dans le golfe du Mexique vient à peine d’être bouchée, le dimanche 29 août est l’occasion de se souvenir de l’oragan Katrina qui avait très durement frappé la Louisiane il y a exactement cinq ans. Des vents à plus de 200 km/h et une surcote importante ont entraîné des ruptures de digues et des inondation massives. Plus de 1800 personnes ont perdu la vie et les dégâts assurés ont dépassé 80 milliards de dollars.

Plusieurs films ou documentaires sont revenus sur ce drame qui a marqué les Etats-Unis et la Louisiane : « Katrina (When The Levees Broke) », réalisé par Spike Lee, a reçu trois Emmy Awards. Le réalisateur vient de tourner If God is Willing and Da Creek Don't Rise qui relate la reconstruction de la ville et le retour à la vie de ses habitants. Will Smith a également un projet.

L’intensité de Katrina, qui a commencé comme une dépression tropicale dans le centre des Bahamas puis touché la Floride et ses zones humides dans la soirée du 25 août, a été considérablement renforcée par le passage au dessus des eaux chaudes du Golfe du Mexique.

 

Le rôle des satellites d’observation :

Les satellites d’observation ont joué un rôle important tout au long de cette crise, depuis la prévision de la trajectoire par les services météorologiques jusqu’à l’estimation des dégâts et des zones inondées (après l’action de la Charte internationale risques et catastrophes majeures).

Des exemples d’images des satellites météo et du satellite Spot ont été commentés dans un précédent article.

 

Un exemple avec le satellite TRMM :

Les données du satellite d’observation TRMM ont déjà illustré des articles du blog « Un autre regard sur la Terre ». Les caractéristiques originales des divers capteurs embarqués à bord de ce satellite méritent une présentation plus détaillée de son utilisation.

Les trois illustrations suivantes sont des produits dérivés des données acquise par le satellite TRMM (Tropical Rainfall Measuring Mission satellite), conçu par la NASA et l’agence spatiale japonaise (JAXA) et lancé en 1997 pour la mesure des précipitations dans les régions tropicales.

La première image est une combinaison de données, acquise le 28 août 2005, provenant du radar de précipitation (PR), au centre de l’image, et des données de l’imageur micro-ondes (TMI) du satellite TRMM superposées sur un fond image du scanner visible et infrarouge (VIRS). Elle montre la répartition horizontale des précipitations dans le centre du Golfe du Mexique alors que Katrina devient un ouragan de catégorie 4. Les zones de plus fortes pluies sont en rouge.

katrina 28aug05 0324utcIllustration 1 : combinaison de données PR, TMI et VIRS acquise le 28 août 2005 par le satellite TRMM.
Crédit image : SSAI / NASA GSFC / Hal Pierce.

 

La seconde illustration, pour la même période, représente en 3D et en coupe l’altitude des précipitations. Deux colonnes rouges sont bien visibles et correspondent aux zones de convection les plus fortes. La colonne la plus haute mesure environ 16 km et indique l’intensification de Katrina peu avant son passage en catégorie 4.

katrina 28aug05 0324utc 15dbz isosurfaceIllustration 2 : représentation 3D et coupe montrant la distribution des précipitations en altitude.
Données acquises le 28 août 2005. Crédit image : SSAI / NASA GSFC / Hal Pierce.

 

La dernière image date du 29 août à 2h29 UTC au moment où Katrina touche la côte de Louisiane. Dans la matinée du 28 août, la pression dans l’œil de l’ouragan a continué à diminuer et la vitesse des vents (250 km/h) ont transformé Katrina en ouragan de catégorie 5, la plus élevée. Cette partie de la côte le long du Mississippi avait déjà été frappée en 1969 par l’ouragan Camille.

katrina 29aug05 0228utcIllustration 3 : Combinaison de données identique à l’illustration 1 acquises dans la soirée du 28 (en heure locale). On note en rouge l’intensité des précipitations en périphérie de l’ouragan.
Crédit image : SSAI / NASA GSFC / Hal Pierce.

 

Fin août 2010, c'est désormais l'ouragan Earl qui menace les Antilles françaises et dont la trajectoire l'emmène ensuite vers la côte est des Etats-Unis.

 

En savoir plus :

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques en classe :

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gédéon - dans Météorologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...