Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:37

« Les uns y voient un risque mortel pour l’humanité, voire pour la vie de notre planète. D’autres, à l’opposé, pensent qu’il ne s’agit que d’un pur fantasme. Pour ces derniers, il n’y a aucune raison de croire à l’influence des hommes sur les changements climatiques : bien d’autres causes sont en jeu, qui dépassent les agitations, fussent-elles frénétiques, de notre petite espèce. On peut trouver surprenante une telle controverse, car des milliers de scientifiques travaillent sur ce sujet depuis une cinquantaine d’années dans tous les pays du monde. À une écrasante majorité, ils partagent les mêmes conclusions, je veux dire la même inquiétude. »

  
Couverture Climat une planete et des hommes

 

Ces quelques phrases ont été rédigées par Erik Orsenna, de l’Académie française, qui signe la préface du livre « Climat, une planète et des hommes », qui vient de paraître aux éditions du Cherche-Midi.


Quelle influence humaine sur le réchauffement climatique ?

Sous la direction d’Aline Chabreuil et de Michel Petit, 26 chercheurs français, dont 10 sont membres du Club des Argonautes, ont relevé le défi de répondre simplement mais précisément aux nombreuses questions que le grand public se pose sur le réchauffement climatique et l’influence des activités humaines.

 

L’évènement marquant du début de l’année 2011 pour le club des argonautes

En 336 pages, l’ouvrage présente l'état actuel des connaissances scientifiques sur les mécanismes qui régissent le climat de notre planète. Bien qu’ils abordent des questions complexes comme les processus turbulents et la variabilité naturelle (dans le temps et dans l'espace) du climat, les auteurs ont fait un effort pour proposer un texte accessible, complet et précis.

Il permet de comprendre comment nous avons pu, en moins de 2 siècles, modifier sensiblement les interactions entre les diverses composantes du système climatique : atmosphère, océan, biosphère (dont l'humanité fait partie) et cryosphère (l'ensemble des glaciers continentaux et des calottes polaires).

Un chapitre est consacré à la description des moyens de limiter le changement climatique induit par les activités humaines, ainsi qu'aux moyens d'y faire face.

Egalement des réflexions sur les polémiques récentes au sein de la communauté scientifique : pourquoi le doute, la méfiance, se sont-ils installés face à la réalité du réchauffement climatique et de l'influence des activités humaines sur ce phénomène ? Comment les "climato-sceptiques" sont-ils allés jusqu'à remettre en cause des faits établis, et accuser les chercheurs d'imposture ?

Le livre se conclut avec des points de vue plus politiques de Michel Rocard et Alain Juppé, anciens premiers ministres.

annee2010fig2.pngMême s’il a fait anormalement froid en France et en Europe en 2010 (points bleus), l’anomalie de
température dans le reste du monde est nettement positive (points rouges). La moyenne résultante
est une anomalie positive. Crédit image : NOAA.

 

Des réponses claires à des questions très diverses sur le climat, traitées de manière multidisciplinaire

Les têtes de chapitres et les sous-chapitres sont organisés sous forme de questions couvrant des thèmes très variés.

Par exemple :

  • Qu’est-ce que le climat ?
  • Comment et pourquoi les historiens peuvent-ils parler du climat ? En quoi le climat a-t-il influencé le développement de l’humanité ?
  • Que pouvons-nous apprendre du climat de Vénus et de Mars ?
  • La Lune, moteur de la circulation profonde océanique
  • Que devient une goutte d’eau ?
  • La fabrication de calcaire par des organismes marins : un puits de carbone
  • Comment les aérosols atmosphériques influent-ils le climat ?
  • Que sait-on de l’évolution de la température de l’air ?
  • Pourquoi et comment simuler le climat sur un ordinateur ?
  • À quel type de climat faut-il se préparer ? Quelles conséquences des changements climatiques pour l’agriculture et les forêts ?
  • Le changement climatique n’est-il qu’un des thèmes écologiques à la mode ?
  • Pourquoi tant d’incrédulité ? Pourquoi tant d’animosité ?
  • Et si le Giec n’existait pas ?

François Barlier, Pierre Bauer, Pierre Bacher, Edouard Bard, François Barlier, Yves Coppens, Yves Dandonneau, Jean-Pierre Dupuy, Yves Foucart, Jean-Claude Gall, Alain Gioda, Stéphane Hallegatte, Sylvie Joussaume, Robert Kandel, Jean Labrousse, Michel Lefebvre, Emmanuel Le Roy Ladurie, Hervé le Treut, Valérie Masson-Delmotte, Sandrine Mathy, Jacques Merle, Michel Petit, Serge Planton, Bernard Pouyaud, Gilles Ramstein, Bernard Seguin, Bruno Voituriez : il suffit de passer en revue la liste des auteurs et leur domaine d’expertise pour confirmer une approche volontairement pluridisciplinaire : énergies, climat, physique, économie de l’environnement, agronomie, astronomie, physique de l’atmosphère, biogéochimie marine, géologie, paléontologie, histoire du climat, météorologie, océanographie, hydrologie et glaciologie, etc.

Au premier abord, on est surpris par le fait qu’il n’y a pas beaucoup de photographies… L’ouvrage peut sembler ardu : seuls quelques graphiques et tableaux illustrent le texte. Cependant la structuration des chapitres sous formes de questions variées et hiérarchisées ainsi que les encadrés qui expliquent simplement les notions importantes rendent le livre très accessible et agréable à lire : on peut le lire complètement ou, à partir de la table des matières, « picorer » au grés des chapitres pour trouver les informations recherchées.

Ce qui m’a particulièrement plus, ce sont les questions choisies, souvent à tiroir qui posent elles-mêmes des questions et ouvrent des horizons nouveaux. Au détour d’un chapitre, un texte sur une notion apparemment simple (par exemple « qu’est-ce que la température ?) incite à davantage de curiosité sur les choses qui nous semblent familières.

Bref, je vous conseille vivement ce livre.

 

annee2010fig1.gif

Anomalie de température entre 1880 et 2010, moyenne annuelle (courbe noire) et moyenne glissante
sur cinq ans (courbe rouge). L’année 2010 fut l’année la plus chaude sur Terre depuis 1880. A égalité ou légèrement au-dessus de ce que fut l’année la plus chaude, précédente 2005 (selon la méthode utilisée
pour le calcul de la moyenne). C’est la 34ème année consécutive dont la température globale se situe au-dessus de la moyenne du vingtième siècle.

 

En savoir plus :

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques en classe :

  • Acheter et lire ce livre. Sa forme ne le rend pas forcément directement utilisable par les élèves mais vous serez certainement beaucoup plus à l’aise avec eux après l’avoir lu.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

#-# 13/02/2011 14:38


Ce serait intéressant de mettre en contrepoint un récent travail de théorisation qui, au-delà des seuls enjeux climatiques, montre les implications institutionnelles de la prise en charge
collective des enjeux de développement durable : Y. Rumpala, Développement durable ou le gouvernement du changement total (éditions Le bord de l’eau).


Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...