Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 14:00

Meteosat 10 - Printemps 2014 - Giboulées de marsC’est le printemps : voilà les giboulées de Mars ! Série de trois images du satellite Meteosat 10
prises les 20, 21 et 22 mars 2014 à 12h00 UTC. Crédit image : Eumetsat

Y a d'la joie, bonjour, bonjour les hirondelles
Y a d'la joie dans le ciel, par-dessus le toit
Y a d'la joie et du soleil dans les ruelles
Y a d'la joie, partout y a d'la joie

Charles Trenet

Alice, V’la le printemps !

Avec l’arrivée du printemps c’est le retour des nuages et de la pluie en France…

En 2014, le printemps, c’était le 20 mars. Très précisément, l’Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides (IMCCE) précise que l’équinoxe de printemps 2014 a lieu exactement à 16h56m51s UTC soit 17h56m51s en heure légale.

En termes plus poétiques, l’IMCCE précise qu’au moment de l’équinoxe de printemps, le soleil à une déclinaison nulle et croissante et une ascension droite égale à 0h0m. Je vous invite à consulter le site de l’IMCCE si vous voulez en savoir plus sur cette définition du printemps ou à regarder comment l’équinoxe de printemps sur manifeste sur les images des satellites météorologiques en orbite géostationnaire. Au printemps, on a la confirmation que la Terre est sphérique. En été et en hiver, on se rend compte que son axe de rotation est incliné par rapport au plan de l'orbite de la Terre autour du soleil, le plan de l'écliptique.

 

Meteosat 10 - Equinoxe de printemps - 20 mars 2014 - 06h00 Meteosat 10 - Equinoxe de printemps - 20 mars 2014 - 17h00

Images de la Terre vue par le satellite Meteosat 10 le jour de l’équinoxe de printemps 2014.

A gauche, image prise le 20 mars 2014 à 8h00 UTC. A droite, image prise le même jour à 17h00 UTC, pratiquement à l’heure exacte de l’équinoxe. Crédit image : Eumetsat

 

D’autres articles du blog Un autre regard sur la Terre vous permettent de comparer la configuration au moment des équinoxes avec celles du solstice d’hiver ou du solstice d’été.

 

A la bonne heure…

L’IMCCE explique également que les dates que la directive européenne 2000/84/CE fixe le passage à l’heure d’été au dernier dimanche de mars à 1h UTC. Le passage à l’heure d’hiver se fait le dernier dimanche d’octobre à 1h UTC.

Le passage à l’heure d’été se déroulera dimanche 30 mars 2014 à 2 heures du matin. Il faudra ajouter 60 minutes à l’heure légale. Il sera alors 3 heures.

Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne.

Le décalage entre le temps légal et le Temps universel Coordonné (UTC) pour l'année 2014 est donc de +1 heure depuis le début de l'année jusqu'au dimanche 30 mars 2014 à 1h UTC. Il sera de +2 heure du dimanche 30 mars 2014 à 1h UTC jusqu'au dimanche 26 octobre 2014 à 1h UTC.

 

Printemps en avance

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas…

Après l’hiver pluvieux, les inondations en Bretagne et les tempêtes à répétition de l’hiver 2013-2014, le début du mois de mars nous a offert des conditions printanières précoces : une longue période anticyclonique a démarré à la fin de la première semaine, avec des pressions atmosphériques dépassaient 1020 hPa sur une grande partie de la France, se rapprochant même de 1030 hPa au Nord de la Seine.

Le contraste avec 2013 est saisissant : alors que le soleil et la douceur étaient au rendez-vous pendant la première quinzaine de mars 2014, la moitié nord du pays subissait un épisode de neige intense, des plaques de verglas et des températures très froides à la même époque en 2013.

L’anticyclone protège la France des perturbations. L’image suivante prise l’instrument VIIRS du satellite SUOMI NPP montre une France pratiquement sans nuages, même si le trait de côte au nord-ouest est bien « grignoté » par les nuages au-dessus de l’atlantique et de la mer du nord. La neige est encore bien abondante dans les Pyrénées et les Alpes et c’était la bonne période pour le ski.

 

SUOMI - NPP - VIIRS - France Pollution - 14-03-2014L'anticyclone et l'épisode de pollution aux particules fines en France en mars 2014. Image prise par l'instrument VIIRS du satellite SUOMI NPP le 14 mars 2014. Crédit image : NASA

Selon un bilan de Météo France, les températures maximales ont souvent atteint des températures de plus de 20° au-dessus de celles de 2013 à la même période. On a ainsi relevé 21,6°C dimanche 9 mars à Paris, 20,7°C le lundi 10 mars, soit 9 à 10 degrés au-dessus des normales. Même écart au Mans avec 21,8°C le 9 et 21,3°C le 10 mars 2014.

 

Pollution aux particules fines

Revers de la médaille, l’anticyclone ne nous met pas à l’abri de nos propres activités polluantes. Il aggrave même la situation. Les grandes agglomérations françaises ont subi des niveaux record de pollution atmosphérique qui ne se dispersent pas en l'absence de vent, en particulier sur le nord, l’est et le sud-est du pays.

C’est un nouvel épisode de pollution aux particules fines qui a touché la France et cette pollution a atteint un niveau record. La pollution et la brume sont visibles sur l’image : c’est le voile gris clair qui réduit le contraste sur la partie nord de l’image.

Paris a ainsi connu son plus grave épisode de pollution de l'air depuis des années : on a beaucoup parlé des PM2.5, ces particules fines dont le diamètre équivalent est inférieur à 2,5 micromètres. En région parisienne, leur concentration moyenne a atteint 75 à 80 µg/m³ entre le 11 et le 13 mars. Ponctuellement, les concentrations ont atteint des niveaux bien plus élevés. Pour fixer les idées, l'Organisation mondiale de la santé (WHO) a fixé le seuil d’alerte pour les particules PM2.5 à 25.

 

Pic plat… Un pic qui dure, est-ce un pic ?

Pendant les périodes de conditions anticycloniques, l’ensoleillement de la journée crée une augmentation de la température de l’air en altitude, alors qu’il est généralement plus froid que l’air au sol. Cette inversion de température transforme la couche d’air chaud en couvercle : les polluants et les particules fines sont piégés à proximité du sol sans que le vent ne puisse les disperser efficacement. J’ai déjà évoqué ce phénomène dans un article récent.

 

Immatriculation conception : impair et passe

Après 5 jours de pic de pollution, le gouvernement français a pris la décision de mettre en œuvre la mesure de trafic alterné : seules les voitures avec un numéro d’immatriculation impair ont pu circuler le 17 mars 2014 à Paris et en proche banlieue. Même si l’interdiction a été décidée tardivement et n’a duré qu’une journée, une telle mesure n’avait pas été prise depuis 1997.

Les autres régions françaises n’ont pas été épargnées. Voici par exemple un extrait du communiqué publié par l’ORAMIP pour le 16 mars 2014 en région Midi-Pyrénées

 

ORAMIP - Pollution particules - Midi-Pyrénées - 16-03-201Cartes extraites du communiqué de l’ORAMIP pour la journée du 16 mars 2014.

 

Saisons météorologiques ou astronomiques : le choix dans la date

La météo du début du mois de mars 2014 nous rappelle que le printemps des météorologues commence bien avant l’équinoxe de printemps.

Si les saisons astronomiques ou calendaires débutent avec les équinoxes (printemps et automne) et les solstices (été et hiver), en météorologie, elles débutent en effet plus tôt et correspondent à des périodes de trois mois pleins.

Pourquoi un tel décalage ? L'été, par exemple, correspond dans l’hémisphère nord à la période de l'année la plus chaude. La durée d'ensoleillement maximale se situe autour du solstice d'été (20 ou 21 juin). A cause de l'inertie thermique de l'atmosphère, ce n'est qu'environ trois semaines plus tard, mi-juillet, que la température moyenne atteint généralement à son maximum. Les météorologues considèrent que cette période correspond au milieu de l'été : l'été météo commence ainsi début juin et s'achève fin août. Le même raisonnement s’applique en hiver avec un pic mi-janvier (plutôt un creux en l’occurrence si on regarde le thermomètre).

 

Aqua - MODIS - France - Printemps - 20-04-2014Le printemps 2014 en France. Image prise par l’instrument MODIS du satellite Aqua le 20 mars 2014.
Crédit image : NASA / GSFC / MODIS Rapid Response

 

23 mars : Journée mondiale de la météo

Lancée à l’initiative de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), la Journée mondiale de la météo a lieu le 23 mars. En 2014, elle a pour thème "Temps et Climat, mobilisons les jeunes".

Selon Michel Jarraud, Secrétaire général de l'OMM, «La température de l'atmosphère et des océans continue d'augmenter, les calottes glaciaires et les glaciers reculent inexorablement, le niveau de la mer s'élève et l'on assiste à une augmentation de la fréquence et/ou de l'intensité d'un certain nombre de phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes.

Notre dépendance actuelle à l'égard des combustibles fossiles entraînera un réchauffement marqué de la planète, qui pourrait atteindre 4°C d'ici la fin du siècle par rapport à l'ère préindustrielle. Nous pouvons encore limiter le réchauffement à moins de 2°C, mais pour cela une réduction considérable et rapide des émissions de gaz à effet de serre s’impose. »

   

Journée météorologique Mondiale 2014 - Temps et climatL’affiche de la Journée
mondiale de la météo 2014

Tous les glaçons et les filles de mon âge…

Michel Jarraud ajoute : « L’action pour le climat ne consiste pas uniquement à réduire les émissions de CO2 : elle concerne chacun d’entre nous et nous appelle à nous interroger sur ce que nous sommes prêts à faire pour mettre en pratique les valeurs que nous partageons. Les jeunes foisonnent d'idées novatrices et originales quant à la manière de considérer les problèmes et de les résoudre, et les solutions qu'ils préconisent sont souvent justes et équitables. »

Météo-France participe à cette journée et donne la parole aux jeunes, engagés pour la météo et le climat, autour d'une question : « comment se mobilisent-ils personnellement et concrètement sur les questions climatiques ? »

Des interviews seront publiées le jour-même sur le site Météo France. Côté réseaux sociaux, Météo-France organise également via son compte Twitter une opération #askMF pour répondre aux questions des internautes sur les évolutions du climat. De 15h à 17h, David Salas y Mélia et Samuel Somot, deux chercheurs de Météo-France, répondront à toutes les questions sur le changement climatique. On peut envoyer ses questions dès maintenant par courrier électronique à l'adresse askmeteofrance@meteo.fr, (préciser son pseudo Twitter).

 

A Toulouse, les dixièmes Rencontres Météo Jeunes

Deux mois plus tard, le 22 mai, c’est à Toulouse que les jeunes passionnés ont rendez-vous avec la météo.

Les Rencontres Régionales Météo Jeunes (RRMJ), manifestation organisée par Météo France et Planète Sciences Midi-Pyrénées, en partenariat avec l’Association des Anciens de la Météo, la Société Météorologique de France et Infoclimat, permettent de valoriser des projets en météorologie par les jeunes de la région Midi-Pyrénées menés dans le cadre scolaire.

Cette journée est également l’occasion de proposer des rencontres conviviales entre les jeunes et sont pour eux l’occasion de rencontrer des météorologues et des médiateurs scientifiques et de découvrir les métiers de la météorologie.

Chaque club est invité à présenter son projet à un jury composé de scientifiques et des représentants des partenaires.

 

Rencontre-Meteo-Jeune---lacher-Ballon-stratospherique--.JPGUn lâcher de ballon stratosphérique de l'opération "Un ballon pour l'école" pendant les rencontres
Météo-Jeunes à Toulouse. Crédit image : Planète Sciences Midi-Pyrénées

 

10 ans, 10 ateliers

Les jeunes participent également à divers ateliers météo, autour de thèmes comme la carte de vigilance, les satellites météo, les précipitations et tempêtes, la lecture de cartes météo, etc.

Moment important : le lâcher d’un ballon sonde… Les mesures de l’atmosphère sont effectuées pendant l’ascension du ballon jusqu’à 30 km d’altitude et retransmises en direct.

Et aussi le quiz météo, des projections de films. La journée se termine par la remise des prix et la photo-souvenir.

Rendez-vous le 22 mai 2014 sur le site de Météo France à Toulouse...

 

En savoir plus :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gédéon - dans Météorologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...