Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 18:15

Toutes les tentatives de BP pour arrêter ou réduire la fuite d’hydrocarbures dans le golfe du Mexique ont échoué et les problèmes continuent !

Mercredi 2 juin, un responsable des garde-côtes américains a annoncé qu’une scie en diamant chargée de sectionner un morceau d'oléoduc s’était bloquée. L’installation d’une valve de récupération du pétrole est actuellement impossible. Fait aggravant : les opérations de découpe augmentent temporairement la fuite de pétrole.

Le ministre de la justice a promis de poursuivre toute personne ou entité qui serait convaincue d'avoir enfreint la loi. Cette menace pourrait concerner directement BP et ses sous-traitants (Transocean, Halliburton, etc.) Le président Barack Obama a promis le même jour de faire comparaître les responsables devant la justice :

« We have an obligation to investigate what went wrong and to determine what reforms are needed so that we never have to experience a crisis like this again. If the laws on our books are insufficient to prevent such a spill, the laws must change. If oversight was inadequate to enforce these laws, oversight has to be reformed. If our laws were broken, leading to this death and destruction, my solemn pledge is that we will bring those responsible to justice on behalf of the victims of this catastrophe and the people of the Gulf region.”

L’enquête en cours a déjà mis en évidence des nombreux éléments sur les éventuelles erreurs ou négligences commises avant l’explosion.

Le 20 avril 2010, l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon a causé la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis. Les deux images ci-dessous ont été acquises dans les jours qui ont suivi l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon, respectivement par les satellites Spot 5 et Quickbird. Dans ce cas précis, la couverture du satellite Spot 5, opéré par Spot Image, permet d’obtenir une vue d’ensemble détaillée de la situation. C’est ce compromis judicieux entre la résolution et la fauchée qui fait le succès actuel de la famille des satellites Spot.

Spot 5-Louisiane-25-04-2010

Image acquise par le satellite Spot 5 le 25 avril 2010
(Copyright CNES – Distribution Spot Image)

us gulfofmexico cleanupplane april26 2010 dg

Image acquise par le satellite Quickbird le 26 avril 2010. Noter le petit avion visible sur l’image
(Crédit image : Digital Globe)

Le 2 juin, le pétrole jaillissait toujours à flots, à un rythme estimé entre 2 millions et trois millions de litres par jour (soit 12000 à 19000 barils par jour), selon un groupe d’experts dirigé par l’USGS.  Un peu plus que le premier chiffre de 1000 barils par jour cité en avril par BP !

Pour mémoire, on estime que le naufrage du Prestige a entraîné le déversement de 64.000 tonnes de fioul lourd, d’une densité proche de celle de l’eau.


Carte-impact-SCAT-02-06-2010.jpg

Une carte d'impact établie le 2 juin 2010 par les équipes SCAT (évaluation d'impact sur la côte)
(source :
site du « commandement unifié » de la Deepwater Horizon Response)

 

Sources utilisées :

 

En savoir plus :

  • D’autres articles sur ce blog à propos de la marée noire du Golfe du Mexique, publiés le 28 avril, le 29 avril , le 30 avril et le 3 mai.
  • La page de ce blog sur les satellites Spot.
  • Le site de Spot image, opérateur des satellites Spot
  • Le site de Digital Globe, opérateur du satellite Quickbird.
  • De nombreux autres sites d’organismes américains ont créé des pages spéciales sur leur site Internet, souvent sous l’intitulé « Deepwater Horizon Response » (NOAA, USGS, EPA). En anglais évidemment… Voir notamment le site du « commandement unifié ».

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques :

  • Travail en classe sur les marées noires et leurs conséquences. Voir notamment le site marees-noires.
  • Travail sur les systèmes d’unités de mesure. Dans le domaines du pétrole, on parle beaucoup de barils, de gallons. Et notre bon vieux système métrique ? Une bonne occasion d’utiliser l’actualité pour reparler avec les élèves des unités de mesure : litres, tonnes, densité, etc. Exemple d’exercice trouvé sur le web : « Aux États Unis l’essence est vendue au gallon (1 gallon = 3,785 litres). Un baril d’essence contient 42 gallons. Le camion citerne de Paul a une cuve de 2 000 litres. Paul craint qu’en achetant 10 barils d’essence sa citerne déborde ». BP travaille avec d’autres ordres de grandeur… Voir par exemple le glossaire pétrole sur le site de la documentation française ou, surtout, le site vraiment génial de Thierry Thomasset pour tout savoir sur les unités de mesure (mention spéciale du jury du prix Roberval en 2007).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...