Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:54

C’est le printemps, un début de printemps endeuillé à Toulouse après la tuerie de l’école Ozar Hatorah.

Malgré ce drame et les mesures de sécurité exceptionnelles en Midi-Pyrénées (plan Vigipirate écarlate), souhaitons que les établissements scolaires retrouvent le plus vite possible leur vie normale, avec des enfants heureux d’aller en classe, des enseignants satisfaits d’exercer un métier préparant l’avenir et une école ouverte sur le monde extérieur.

Voilà l’image acquise le 20 mars 2012 à 6h00 UTC, quelques dizaines de minutes après l’heure exacte du printemps (5h14 UTC), au moment où le soleil se lève sur l’Europe.

  

Meteosat-9---Printemps---20-03-2012---06h00.jpg

Meteosat-9---Printemps---20-03-2012---06h00---IR108.jpg

Image du satellite Meteosat 9 acquise le 20 mars 2012 à 6h00 UTC. En haut, composition colorée
des canaux visibles dans les bandes 0,6 µm et 0,8 µm et dans le canal infrarouge à 1,6 µm.
En bas, image dans le canal infrarouge thermique à 12,3 µm. Crédit image : Eumetsat.

 

Sur l’image en couleurs avec les bandes dans le spectre visible, la limite entre la partie éclairée (vers l’est) et la partie sombre (vers l’ouest) est parallèle aux méridiens : c’est la situation de l’équinoxe de printemps : Le jour de l’équinoxe de printemps (c’est vrai également en automne), le terminateur de la zone de nuit sur la Terre passe par les deux pôles terrestres. Ces jours-là, en négligeant la réfraction atmosphérique, la durée du jour est égale à la durée de la nuit quel que soit l’endroit à la surface terrestre. Le jour de l´équinoxe, le soleil se lève exactement à l´est et se couche exactement à l´ouest.

 

Litteul Kelvin fait de la météo

L’image dans le canal infrarouge thermique montre un hémisphère terrestre complet. Prise à la même heure que l’image précédente, la terre n’est pas davantage éclairée par le soleil. Par contre, on mesure ici la lumière émise directement pour les objets à la surface de la terre et dans l’atmosphère (terres émergées, océans, nuages) dès que leur température est supérieure à 0 Kelvin. Cette bande spectrale qui donne une vision complète de l’état de l’atmosphère et c’est pour cette raison qu’elle est utilisée dans les modèles de prévision météo.

 

La date du printemps : pourquoi les saisons tombent-elles toujours aux mêmes dates ?

Presque toujours… mais avec un peu de gymnastique !

Le site de l’IMCCE (l’Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides), l’ancien Service des calculs et de mécanique céleste du Bureau des longitudes, donne une explication très claire sur l’intérêt de notre calendrier, la calendrier grégorien, construit de manière à avoir une longueur moyenne de l´année la plus proche possible de la révolution tropique de la Terre, le temps qu’elle met pour faire une révolution autour du Soleil.

La révolution tropique n´a pas un nombre entier de jours : si on prend une année calendaire de 365 jours, il y a un décalage de 0,2422 jour d´une année à l´autre dans la date des saisons et, au bout de quatre ans, ce décalage est presque de un jour.

L’IMCCE explique : « pour compenser ce décalage on a, dans un premier temps, ajouté un jour à l´année tous les quatre ans (année bissextile de 366 jours). C´est ce que faisait le calendrier julien élaboré par Jules César en 46 avant J.C.

Mais si on ajoute un jour tous les quatre ans, la valeur moyenne de l´année calendaire est de 365,25 jours. Elle est donc un peu trop grande par rapport à l´année tropique. Donc si on se contente d´ajouter une année bissextile tous les quatre ans les saisons vont se décaler lentement par rapport au calendrier à raison de 0,0078 jour par an (11min 14s par an). Le calendrier julien suit donc mal les saisons. Il se décale d´environ 3 jours au bout de 400 ans. »

Pour avoir une meilleure concordance entre le calendrier et les saisons, il suffit donc de supprimer 3 jours sur une période de 400 ans.

 

Merci Grégoire…

C´est ce que l´on fait dans le calendrier grégorien. Comme dans le calendrier julien, on ajoute une année bissextile tous les quatre ans (ceux dont le millésime est multiple de quatre) sauf pour les années qui sont multiples de 100 sans l´être de 400. Ainsi 1600 et 2000 sont bissextiles, mais 1700, 1800, 1900 et 2100 ne sont pas bissextiles.

L'IMCCE complète : "Cette réforme du calendrier a été effectuée par le pape Grégoire XIII en 1582. De plus, pour supprimer le décalage accumulé entre les saisons et l´ancien calendrier (calendrier julien) et ramener la date de l´équinoxe de printemps au 21 mars, l´année 1582 a été raccourcie de 10 jours, le lendemain du jeudi 4 octobre 1582 devenant le vendredi 15 octobre 1582".

Pour l’anecdote, sachez que le célèbre Bureau des longitudes (dont le Service des calculs et de mécanique célesteest poétiquement appelé IMCCE depuis 1998) explique les subtilités du calendrier grégorien et du calendrier julien, alors qu’il a lui-même été créé le 7 messidor de l’an III du calendrier républicain. C’était le 25 juin 1795, quatre jours après le solstice d’été. L'empereur Jules et le pape Grégoire n'étaient pas en odeur de sainteté...

 

Meteosat-9---Printemps---Ouest-Europe---20-03-2012---06h00.jpg

L’Europe au lever du soleil le jours du printemps 2012. Extrait de l’image du satellite Meteosat 9
acquise le 20 mars 2012 à 6h00 UTC. Composition colorée des canaux visibles dans les bandes
0,6 µm et 0,8 µm et dans le canal infrarouge à 1,6 µm. Crédit image : Eumetsat.

 

Bon anniversaire Alice !

Alors, avons-nous le choix dans la date pour les printemps à venir ?

Pas tout de suite… Il faudra attendre 2044 pour que le printemps tombe un 19 mars. D’ici là, tous les printemps tomberont le 20 mars.

Alice, par exemple, est née le 21 mars 1991. C’était le jour du printemps. Cette année, elle fête son anniversaire le lendemain du printemps et ce sera la même chose jusqu’en 2044… Après son anniversaire du 21 mars 2007, elle patientera jusqu’en 2102 à 0h35 UTC pour souffler ses bougies le jour du printemps.

 

Envisat---ASAR---IMM---Printemps---Salt-Lake-city---20-03-2.jpg

Extrait d’une image du satellite d’Envisat acquise le 20 mars 2012 à 5h32 UTC, presqu'exactement
à l’heure du printemps. C’est le grand lac salé et la ville de Salt Lake City, capitale de l’Utah aux
Etats-Unis. A 5h32 UTC, il est presque minuit à Salt Lake City. Pas de soleil. Seul un capteur radar,
ici le radar ASAR d’Envisat, peut fournir des images à ce moment précis.
Crédit image : Agence Spatiale Européenne (ESA)

 

En savoir plus :

 

Suggestions d’utilisations pédagogiques en classe :

Sur le plan pédagogique, ces images de satellites météorologiques géostationnaires illustrent très bien l’intérêt d’utiliser des images satellites pour faire comprendre des phénomènes physiques de mécanique céleste qui influencent notre vie quotidienne. Je vous renvoie à d’autres articles du blog Un autre regard sur la Terre avec des pistes d’utilisation en classe :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gédéon - dans Météorologie
commenter cet article

commentaires

Marie-Laure 20/03/2012 15:09

Bonjour
Merci pour cette article.
Pourquoi la durée du jour n’est pas de 12 heures au moment de l’équinoxe ?

Gédéon 20/03/2012 15:13



C'est lié à la diffraction de la lumière du soliel par l'atmosphère terrestre :


Au coucher de soleil, on voit le soleil qui descend vers l’horizon. Lorsque celui-ci disparaît en dessous de l’horizon, l'effet de réfeaction de l’atmosphère permet de voir le Soleil quelques
minutes de plus. Ainsi, l’heure exacte de lever ou encore de coucher du Soleil va varier un peu. C’est quelques jours après l’équinoxe que la durée du jour sera vraiment égale à la durée de la
nuit.



Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...