Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 18:26

 

Calendrier spatial et astronomique - Décembre 2016 - Agriculture - Irrigation - Arabie Saoudite - Sentinel-2A - ESA - Copernicus - Commission européenne

Le calendrier du mois de décembre 2016 illustrée par une image de parcelles irriguées
en Arabie Saoudite vues par le satellite Sentinel-2A.
Crédit image : ESA / Copernicus / Commission européenne. Illustration Gédéon

 

Voici la dernière page du calendrier 2016 Du blog Un autre regard sur la Terre. Le satellite Sentinel-2A a pris cette image le 4 décembre 2016 à 7h22 UTC, alors qu’il survolait l’Arabie Saoudite. Il s’agit ici d’une combinaison colorée utilisant un canal proche infra-rouge, mettant bien en évidence la végétation active dans les parcelles circulaires irriguées.

Les coordonnées du centre de l’image sont approximativement 24° Latitude Nord et 48.5° de longitude Est. Nous sommes dans la province orientale d'ach-Charqiya, environ à 230 km à l’est de Ryad et 308 km au sud-ouest de Doha au Qatar. A proximité, la ville d’Harad et ses installations pétrolières.

L’extrait suivant couvre un champ un peu plus large, en couleurs naturelles cette fois-ci.

 

Arabie Saoudite - Agriculture - irrigation - désert - Sentinel-2A - Décembre 2016 - ESA - Copernicus - Commission européenne

Parcelles irriguées en Arabie Saoudite vues par le satellite Sentinel-2A.
Représentation en couleurs naturelles d’un extrait d’une image acquise le 4 décembre 2016
à 7h22 UTC. Crédit image : ESA / Copernicus / Commission européenne

 

Et pour vous donner une idée des différentes entre les deux types de composition colorée, un autre extrait avec un beau champ de dunes à l’ouest de l’image illustrant le calendrier de décembre :

 

Arabie Saoudite - Désert - Dunes - Agriculture - Irrigation - Sentinel-2A - satellite d'observation - ESA - Copernicus - Couleurs naturellesArabie Saoudite - Désert - Dunes - Agriculture - Irrigation - Sentinel-2A - satellite d'observation - ESA - Copernicus - proche infrarouge

Champ de dunes et parcelles irriguées en Arabie Saoudite vues par le satellite Sentinel-2A.
Image acquise le 4 décembre 2016 à 7h22 UTC. En haut, représentation en couleurs naturelles
(canaux 4,3 et 2).  En bas, représentation en fausses couleurs utilisant le canal proche
infrarouge (canaux 8, 4 et 3). Crédit image : ESA / Copernicus / Commission européenne

 

Les lancements orbitaux du mois de novembre 2016

Les habitués du blog Un autre regard sur la Terre savent que j’ai pris beaucoup de retard dans mon  historique des lancements de l’année 2016. Dans deux semaines se sera le moment de faire un bilan complet de l’année. J’espère avoir terminé ma mise à jour…

En attendant, voici le bilan des lancements du mois de novembre.

 

Lancements 2016 - Mois de novembre - Fusées - satellites - pays - historique - launch log - vols habités

Bilan des lancements orbitaux du mois de novembre 2016 : fusées lancées,
sites et pays de lancements, mission des satellites et masse satellisée.
Illustration : Gédéon

 

Il y a eu neuf lancements en novembre, tous réussis. Ce n’est pas le record annuel (dix lancements réussis en mars et juin) mais c’est bien au-dessus du rythme des quatre derniers mois.

La chine occupe la première place du podium avec 4 lancements dont le premier vol du nouveau lanceur lourd Chang Zheng5. Les images sont impressionnantes !

Les Etats-Unis ont effectué deux lancements de la fusée Atlas opérée par United Launch Alliance. La Russie, le Japon et l’Europe occupent à égalité la troisième place avec un lancement chacun. Mention spéciale pour la Russie avec un cinquième vol habité cette année, moins d’un mois après le vol du 19 octobre. Dans l’équipage du Soyouz MS-03 notre Thomas Pesquet national et européen. Mes amis blogueurs qui ont eu la chance d’assister au lancement à Baïkonour continuent à dépiler leurs superbes photos…

 

Lancements orbitaux - bilan de l'année 2016 - satellites - fusées - masse satellisée - Launch log

Le bilan annuel  à la fin du mois de novembre 2016 : nombre de lancements cumulé,
taux de réussite satellites lancés et masse satellisée. Illustration : Gédéon

 

Globalement, le mois de novembre se termine avec total de 73 lancements depuis le début de l’année. Un mois avant la nouvelle année, la Chine et les USA sont presque ex-aequo à  la première place avec  19 lancements chacun. Presque ex-aequo ? Avantage aux Etats-Unis car la Chine a connu un échec fin août au moment du lancement du satellite Gaofen-4 par une fusée Chang Zheng 4C.

Notez que je ne compte pas l’explosion de Falcon 9 en septembre : l’accident a eu lieu avant le lancement proprement dit, pendant un essai statique du lanceur. Je suis d’accord : ça peut se discuter.

Voici quelques détails sur les lancements orbitaux du mois de novembre 2016 :

  • 2 novembre 2016, 6:20 UTC, Tanegashima (complexe de lancement Yoshinobu n°1) : le satellite météorologique Himawari 9 est mis sur une orbite de transfert géostationnaire par une fusée H-2A, dans sa version avec deux boosters à poudre SRB-A. C’était le 2ème lancement d’une fusée H2-A en 2016 et le 30ème succès en 31 vols. Le satellite Himawari 9 a une masse de 3500 kg.

 

H2-A - Tanegashima - Lancement - Satellite Himawari-9 - Jaxa - 2 novembre 2016

2 novembre 2016, Tanegashima : décollage de la fusée japonaise H-2A emportant le
satellite météorologique Himawari 9. Crédit image : JAXA

 

Chang Zheng 5 : succès du premier lancement du lanceur lourd chinois

  • 3 novembre 2016, 12:43 UTC, Wenchang (île d’Hainan, pas de tir 101) : pour son vol inaugural, le lanceur lourd Chang Zheng 5 met en orbite une charge utile composée du satellite Shijian 17 et d’une étage supérieur réallumable Yuanszheng 2 (YZ-2). Shijian 17 est un satellite expérimental à propulsion ionique pour le maintien à poste. L’étage supérieur sert à circulariser son orbite (GEO). Le poids total de la charge utile est estimé à 12 tonnes, dont 4 tonnes pour le satellite Shijian 17. Au décollage, la nouvelle fusée Chang Zheng 5 pèse plus de 870 tonnes, un record. Le premièr étage cryotechnique, avec un diamètre de 5 mètres, emporte 176 tonnes d’ergols. Il est renforcé par 4 boosters équipés chacun de deux moteurs (kérosène/LOX). Au total, les 10 moteurs du premier étage délivrent 1070 tonnes de poussée. La fusée à une hauteur de 57 mètres.

 

Chang Zheng 5 - Vol inaugural - Lanceur lourd chinois - Wenchang - 3 novembre 2016

Décollage de la première fusée Chang Zheng 5 depuis la base de Wenchang le 3 novembre 2016

 

  • 9 novembre 2016, 23:42 UTC, Jiuquan (rampe mobile) : pour son deuxième vol connu, une fusée Chang Zheng 11 met en orbite basse le satellite expérimental XPNAV 1(X-Ray Pulsar Navigation), construit par le CAST ainsi que plusieurs micro-satellites. Avec une masse de 240 kg, XPNAV 1 va tester l’utilisation des rayons X émis périodiquement par les pulsars pour la navigation. L’orbite est circulaire à 500 km d’altitude (certains satellites sont sur une orbite elliptique dont l’altitude est comprise entre 500 et 1000 km.
  • 11 novembre 2016, 18:30 UTC, Vandenberg AFB (SLC 3) : une fusée Atlas 5 AV-602, dans sa version 401, met en orbite le satellite d’observation WorldView-4 de la société Digital Globe (2087 kg). L’orbite initiale est héliosynchrone, inclinée à 97,96° et à une altitude moyenne de 617 km. Sept petits cubesats ont également été mis en orbite à cette occasion. Le lancement était initialement prévu en septembre mais un incendie à proximité du site de lancement a entraîné un retard important.
  • 11 novembre 2016, 23:14 UTC, Jiuquan (LC 43/603) : une fusée Chang Zheng 2D met en orbite le satellite météorologique, un satellite de nouvelle génération, travaillant en orbite basse héliosynchrone (LEO).
  • 17 novembre 2016, 20:00 UTC, Baikonour (Zone 1 Pas de tir n°5) : une fusée Soyouz FG lance le vaisseau Soyouz MS-03, le troisème exemplaire de la nouvelle version avec une avionique améliorée, à destination de l’ISS. A bord, le français Thomas Pesquet, membre du corps des astronautes de l’ESA, est accompagné du russe Oleg Viktorovicth Novitskiy et de l’américaine Peggy Whitson. Au total, 7220 kg de charge utile. Deux vols habités en moins d’un mois, le cinquième depuis le début de l’année 2016 !

 

Galileo sur Ariane 5

  • 17 novembre 2016, 13:06 UTC, Kourou (ELA 3) : du nouveau pour Ariane 5, un premier lancement pour la constellation européenne Galileo. La mission VA233, une version Ariane 5 ES, celle utilisé pour les 5 missions ATV, spécialement adaptée, met en orbite quatre satellites Galileo, les 15ème, 16ème, 17ème et 18ème exemplaires. La masse totale satellisée est de 2865 kg, à laquelle il faut ajouter les 430 kg du « dispenser » conçu par Airbus Safran Launchers. Il s’agissait du 6ème vol d’un lanceur Ariane ES.

 

Ariane 5 ES - VA 233 - Galileo - Arianespace - Kourou  - CSG - 17 novembre 2016

Une première pour Ariane 5 : le lancement de satellites Galileo.
Décollage de la fusée Ariane 5 VA 233 depuis le Centre Spatial Guyanais le 17 novembre 2016.
Crédit image : ESA / CNES / Optique vidéo du CSG

 

  • 19 novembre 2016, 23:42 UTC, Cape Canaveral (SLC 41) : une fusée Atlas-5, dans sa version 5-541, met en orbite le satellite météorologique GOES-R. Construit par Lookheed Martin sur une plateforme A2100, le satellite a une masse de 5192 kg. Il a utilisé son moteur d’apogée LEEROS-1C (Hydrazine/MON) pour rejoindre l’orbite géostationnaire.
  • 22 novembre 2016, 15:24 UTC, Xichang (complexe de lancement n°2) : une fusée Chang Zheng 3CE met en orbite de transfert géostationnaire le satellite relais Tianlain 1-4 (Sky Link). Développé par le CAST (China Academy of Space Technology), sa masse est de 2460 kg.

Pour être complet, même si je ne les comptabilise pas dans la catégorie des lancements orbitaux, quatre petits satellites Lemur-2 (Sokolsky, Xiaoqing, Anubhavthakur et Wingo) ont été mis en orbite à partir du cargo Cygnus OA-5. « Lâchés » le 25 et le 26 novembre 2016, ils embarquent des instruments météorologiques et AIS.

Du côté du nombre de satellites, novembre arrive en deuxième place avec 23 satellites lancés et mis en orbite, loin derrière le record du mois de juin 2016 (36 satellites mis en orbite). La masse totale satellisée dépasse 29 tonnes mais la masse moyenne des satellites lancés en novembre n’est que de 1266 kg, bien en dessous de la moyenne annuelle actuelle (2106 kg). Un nombre important de cubesats a compensé les masses importantes du vaisseau Soyouz MS-03 (le record du mois avec 7220 kg) ou du satellite météorologique GOES R (5192 kg).

Fin novembre, la masse totale satellisée avec succès atteint presque 295 tonnes et on devrait donc allégrement dépasser les 300 tonnes à la fin de l’année 2016 : il reste quelques gros bébés prévus en décembre.

A bientôt pour le bilan complet de l’année 2016…

 

En savoir plus :

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Un autre regard sur la Terre
  • Un autre regard sur la Terre
  • : Les satellites d'observation de la Terre au service de l'environnement : images et exemples dans les domaines de l'environnement, la gestion des risques, l'agriculture et la changement climatique. Et aussi, un peu d'espace et d'astronomie, chaque fois que cela suscite questions et curiosité...
  • Contact

A Propos De L'auteur

  • Gédéon
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre.
Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées
  • Ingénieur dans le domaine de l'observation de la Terre. Bénévole de l'association Planète Sciences Midi-Pyrénées

Rechercher

En Savoir Plus Sur Ce Blog...